Jérémy Rainville

Jérémy Rainville est le premier à partir

Jusqu’à 10 h lundi matin, le téléphone de Jocelyn Thibault ne dérougira pas. Le directeur général du Phœnix de Sherbrooke tentera de conclure les dernières transactions avant la fin de la première période des échanges dans la LHJMQ. La bonne profondeur de l’alignement 2019-2020 force déjà Thibault à envoyer certains joueurs sous d’autres cieux. Le premier à partir : Jérémy Rainville.

L’ancien capitaine des Cantonniers de Magog a été échangé aux Olympiques de Gatineau avec le choix de 7e ronde 2020, appartenant au départ aux Cataractes de Shawinigan, contre un choix de 5e tour 2020 et une sélection de 8e ronde en 2020, celle des Sea Dogs de Saint John.

L’attaquant de 18 ans avait récolté sept points en 29 parties seulement dans la LHJMQ à sa première saison dans le circuit en plus d’avoir été blanchi en 12 parties lors des dernières séries éliminatoires.

L’entraîneur du Phœnix, Stéphane Julien, a pour sa part retranché les attaquants Ludovic Harrisson, Luke Wilson, Karl Vaillancourt et Jaheem Lagacé-Aurélien ainsi que le défenseur Aidan Timmermans lors du dernier week-end.

Julien devra officialiser son alignement avant 10 h lundi matin. Parmi les autres mouvements attendus, un gardien pourrait quitter la formation puisque Dakota Lund-Cornish et Thomas Sigouin se battent pour un poste devant le filet du Phœnix. Le Slovaque Samuel Hlavaj sera pour sa part assurément de l’alignement en 2019-2020.

« C’est probablement le dossier le plus urgent. Il se peut très bien que ça bouge de ce côté », note Jocelyn Thibault.

Anthony Munroe-Boucher a d’ailleurs fait bonne impression durant tout le camp d’entraînement et la recrue espère en avoir fait assez pour obtenir une place au sein de l’équipe. Les jumeaux Vincent et Julien Anctil sont les autres candidats pour occuper les rôles de 12e ou 13e attaquant.

En défensive, Jacob Rabouin espère conserver son poste, alors que Mirco Fontaine souhaite faire le saut vers la LHJMQ, ce qui risque d’arriver avec l’absence de quelques jours de Jaxon Bellamy, qui devra quitter vers Edmonton afin de participer au camp des Oilers en tant que défenseur invité.

« Jérémy Rainville était un peu coincé dans notre alignement, explique Jocelyn Thibault. On tenait à lui donner la chance d’obtenir un rôle plus important dans une autre équipe. Il est capable de marquer des buts. De notre côté, on aime l’idée de garder Nathaël Roy et les frères Anctil. Nathaël peut jouer à toutes les positions à l’attaque et il se débrouille aussi bien en défensive qu’en offensive. Munroe-Boucher s’est finalement démarqué et à l’heure actuelle, si rien ne bouge, il pourrait occuper un poste chez nous. »