Libéré par le Canadien de Montréal le 25 juin, l’attaquant de 22 ans s’est entendu pour une saison avec le club-école des Prédateurs de Nashville, les Admirals de Milwaukee.

Jérémy Grégoire signe un contrat d’un an avec Milwaukee

Le Sherbrookois Jérémy Grégoire ne sera pas resté sans contrat bien longtemps.

Libéré par le Canadien de Montréal le 25 juin, l’attaquant de 22 ans s’est entendu pour une saison avec le club-école des Prédateurs de Nashville, les Admirals de Milwaukee.

Même s’il s’agit d’un contrat de la Ligue américaine de hockey (LAH), Grégoire a reçu l’assurance de l’organisation qu’il aura toutes les chances de se tailler avec une place avec le grand club.

D’ailleurs, il participera au camp d’entraînement des Prédateurs, à la mi-septembre.

« C’est l’assurance que j’ai eu de la direction, et ça a orienté mon choix », a dit Grégoire, lundi soir.

Ce dernier, après avoir quitté le Canadien, était à la recherche d’un contrat du type LAH/LNH.

« J’aurai l’opportunité de me faire une place lors du camp, et j’aime l’idée. La chance est là. Ils ont des plans pour des gars qui pratiquent mon type de hockey », a dit Grégoire.

« C’est le recruteur Jean-Philippe Glaude, qui m’a vu jouer dans le junior, qui a eu de bons mots pour moi. J’ai eu une téléconférence avec le DG des Prédateurs (David Poile) et le DG des Admirals (Paul Fenton). JP a fait de bons commentaires sur moi. Je suis un gars d’équipe, un leader, un gars qui excelle dans les deux sens de la patinoire, qui a de la grit sur la glace. Il y en a de moins en moins, comme ça. »

S’inspirer de Frédérick Gaudreau

Grégoire a vu son aventure avec le Canadien se terminer, le 25 juin, quand le club montréalais ne lui a pas soumis d’offre qualificative, lui qui était joueur autonome.

« Les deux dernières semaines n’ont pas été faciles. Tu attends des nouvelles du Canadien pour apprendre que tu dois quitter. Ensuite, tu dois attendre le début du marché des joueurs autonomes, pour voir où tu vas aboutir. C’était stressant un peu », a dit le jeune homme.

« Je m’inspire beaucoup de l’histoire de mon ami Frédérick Gaudreau, qui lui aussi n’avait qu’un contrat LAH, mais il a travaillé fort et il a eu sa chance. »

Après avoir disputé neuf matchs en saison régulière avec Nashville, il y a deux ans, le Bromontois Gaudreau a disputé huit matchs avec les Preds, qui ont atteint la finale de la coupe Stanley face à Pittsburgh. Il a marqué trois buts lors de ces séries.

La saison dernière, Gaudreau a disputé une vingtaine de matchs dans la LNH avec Nashville et 54 avec les Admirals (43 points en 54 matchs).

Après les émotions des dernières semaines, Jérémy Grégoire va s’accorder des vacances, avant de reprendre l’entraînement à Montréal afin d’être prêt pour le camp des Prédateurs.

« J’étais dû pour un changement. Je suis content d’aller à Milwaukee, une belle ville, située tout près de Chicago. J’ai hâte à ce nouveau défi. »

Jérémy Grégoire a connu sa meilleure saison offensive dans la LAH l’hiver dernier avec le Rocket de Laval, cumulant 25 points en 63 matchs, et 115 minutes de punition.