Jaxon Bellamy est impatient à l’idée de disputer un premier match avec le Phoenix de Sherbrooke. Le Phoenix accueille l’Armada de Blainville-Boisbriand vendredi soir au Palais des sports.

Jaxon Bellamy est aux anges

Jaxon Bellamy souhaitait avoir une meilleure chance à 16 ans avec une autre formation de la LHJMQ. C’est finalement à Sherbrooke qu’il aura l’occasion de se faire valoir et de se bâtir une réputation. Le nouveau défenseur du Phœnix doit traverser la tempête, au sens propre comme au figuré, en espérant être de l’alignement vendredi soir contre l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Acquis en retour d’un choix de première ronde en 2018, qui appartenait à Blainville-Boisbriand, et d’une sélection de deuxième tour, celle de 2019 offerte par Moncton plus tôt cette saison, Bellamy avait laissé savoir aux Wildcats de Moncton qu’il apprécierait changer d’air.

« Je suis tellement heureux, explique celui qui se préparait à affronter la tempête hivernale et médiatique en espérant être à Sherbrooke vendredi. Il y avait beaucoup de défenseurs d’expérience avec les Wildcats et à Sherbrooke, J’ai l’impression que ce sera le meilleur endroit pour me développer. Je dois remercier les Wildcats de m’avoir repêché en première ronde. Ils visent la Coupe Memorial l’an prochain et le défi est différent avec le Phœnix. Ce sera un nouveau départ pour moi », explique le choix numéro 16 de l’encan 2017 de la LHJMQ.

Bellamy connait bien les deux autres joueurs du Phoenix sélectionnés en première ronde lors du dernier repêchage.

« Sherbrooke est une belle place pour les joueurs des Maritimes. J’ai entendu que de belles choses sur le Phœnix. Je suis heureux de rejoindre Bailey Peach et Samuel Poulin. J’ai évolué avec Sam au Championnat mondial des moins de 17 ans. Je connais aussi les autres joueurs des Maritimes. Je suis vraiment impatient à l’idée de jouer avec eux et de porter l’uniforme du Phœnix. Il y a beaucoup de jeunes espoirs avec le Phœnix et ça regarde bien pour l’avenir », explique le défenseur de 16 ans, conscient que les Sherbrookois visent une première victoire en séries lors de la prochaine valse printanière.

Une décision pour l’avenir... et le présent

Lors de la séance de repêchage présentée à Saint John l’été dernier, le Phoenix avait déjà en haute estime Jaxon Bellamy.

« On se cherchait encore un défenseur d’avenir, imposant, qui pouvait jouer immédiatement avec nous. Jaxon est un rapide patineur et il a un lancer incroyable. Je suis certain qu’il trouvera sa niche avec nous. Ce n’était peut-être pas le grand bonheur pour lui à Moncton et quand on a vu la possibilité de l’acquérir, on a sauté rapidement sur cette chance. C’était un choix logique pour nous », explique le DG Jocelyn Thibault.

L’organisation le connait bien pour l’avoir vu jouer aux Mondiaux des moins de 17 ans en compagnie de Samuel Poulin.

« Quand on regarde les prix demandés pour les défenseurs, on comprend qu’un choix tardif de première ronde et qu’un choix tardif de deuxième ronde, possiblement, constituent un prix juste, poursuit Thibault. Est-ce qu’il jouera 28 ou 30 minutes avec nous à sa première saison? Probablement pas. Est-ce qu’il aura tout de même un rôle important avec nous dans les prochains mois : oui. Il nous aidera surtout à atteindre nos objectifs : gagner au moins une ronde de séries et préparer l’avenir. »