Le nouveau coordonnateur à l’attaque et responsable des quarts-arrière des Argonauts de Toronto Jacques Chapdelaine est venu prodiguer quelques conseils aux joueurs de la ligne offensives du Vert & Or en fin de semaine.

Jacques Chapdelaine donne un coup de pouce au Vert & Or

Les joueurs de l’unité offensive de l’équipe de football du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke ont profité des conseils d’un entraîneur invité de qualité, cette fin de semaine, lors du départ de leur camp printanier.

Jacques Chapdelaine, l’ancien entraîneur-chef des Alouettes de Montréal, est venu donner un coup de pouce à son fils Justin, nouveau coordonnateur offensif du Vert & Or.

Il avait d’ailleurs fait de même en août dernier, lorsque Justin occupait les mêmes fonctions, mais avec les Gaiters de Bishop’s.

Celui qui fut le premier entraîneur-chef francophone des Alouettes de Montréal s’est à nouveau trouvé du boulot dans la Ligue canadienne de football (LCF); Chapdelaine sera le coordonnateur à l’attaque et entraîneur des quarts-arrière des Argonauts. Il s’agit de son premier bouleau dans la LCF depuis qu’il a été congédié par les Alouettes, en 2017.

« Ça fait déjà un mois qu’on est là-bas, on est arrivés le premier avril et on a fait des rencontres, début février, ensuite j’ai fait du travail à partir de chez moi, via Internet. J’avais hâte de recommencer », a dit celui qui a maintenu une fiche de 7-10 avec les Alouettes.

Champions de la coupe Grey en 2017, les Argonauts ont connu une saison de misère en 2018, avec une fiche de 4-14, ce qui a mené au congédiement de l’entraîneur-chef Marc Trestman.

Les défis ne manquent pas dans la Ville-Reine.

« La première chose sera d’identifier notre quart-arrière numéro un. Pas qu’on ne l’a pas, on en a un, mais on sait pas encore c’est qui. On a deux vraiment bons candidats, et peut-être un troisième (Brandon Bridge). Mais James Franklin et MacLeod Bethel-Thompson, ce sont deux bons candidats. C’est juste de voir qui va nous donner les bons résultats. »

« On est chanceux cette année, notre première semaine de compétition du calendrier, c’est une semaine de congé (bye week). Ça nous permet d’avoir un peu plus de patience. On ne veut pas prendre une mauvaise décision. Surtout qu’on a seulement deux matchs présaison. Si on en avait quatre, on pourrait dire, après le deuxième on prend une décision. Là, ça va aller uniquement après ces deux matchs. On doit vraiment faire jouer les deux. »

À titre de coordonnateur offensif, Chapdelaine pourra se concentrer sur ce qu’il aime : enseigner le football.

« J’adore! Tu fais un peu plus de football. Quand tu es entraîneur-chef, en plus d’être coordonnateur, comme c’était le cas à Montréal, tu éteins des feux quand même. Comme coordonnateur, tu t’occupes du système et des joueurs qui sont sous ton contrôle, dans ton unité.

Comme le chat, Jacques Chapdelaine a neuf vies.

Il s’agit de son deuxième passage à Toronto, lui qui avait été entraîneur des unités spéciales et des receveurs de passes en 1992.

Le Sherbrookois de 57 ans compte 28 années d’expérience dans la Ligue Canadienne de football, dont sept années comme entraîneur-chef.

Pour Jacques et Justin, la passion du football est commune et partagée.

« Il y a des choses que Justin fait ici qu’on va faire à Toronto, alors ça me permet de voir comment l’application se déroule sur le terrain. Il y a un jeu au sol en particulier qu’il fait. Ça commencé l’an passé, je lui avais glissé une idée, et il l’a élaboré et il l’a essayé à Bishop’s, et on aimé le résultat. J’ai amené ce même jeu à Toronto et les entraîneurs l’ont aimé. On y a fait des ajustements hier (samedi soir), c’est pas pire, il ne manque que des répétitions pour le confirmer. »

Jacques Chapdelaine a quitté Sherbrooke dimanche après l’entraînement du Vert & Or à destination de Toronto.