Jacob Dion, dont le but en prolongation avait procuré la coupe Jimmy-Ferrari aux Cantonniers le printemps dernier, prend son rôle de capitaine très au sérieux.

Jacob Dion carbure aux défis

MAGOG – Jacob Dion, capitaine des Cantonniers de Magog, est prêt pour le dernier droit de la saison dans la Ligue midget AAA du Québec. Loin d’être déçu de compléter la saison dans le midget AAA à Magog plutôt que dans la LHJMQ, le défenseur des Cantonniers voit les défis à relever d’ici la fin de la saison comme une occasion en or de prouver la réelle valeur de son équipe.

Est-il nécessaire de rappeler que les Cantonniers sont les détenteurs de la double couronne de la saison 2017-2018?  Depuis deux décennies, il est arrivé seulement deux fois qu’une équipe parvienne à conserver son titre de champions des séries deux ans de suite. Les derniers à signer l’exploit avaient été les Grenadiers de Châteauguay en 2013-2014 et 2014-2015, Avant eux, le Blizzard du Séminaire St-François en avait fait autant en 2006-2007 et 2007-2008.

Pas une mince tâche si les Magogois veulent suivre la trace de ces deux formations. D’autant plus que se dresse devant eux une certaine équipe, les Chevaliers de Lévis, qui est seulement à 10 joutes de connaître une saison parfaite.

« Il y a aussi d’autres équipes qui s’améliorent, notamment St-Hyacinthe et le Lac St-Louis, mentionne Dion. On sait déjà ce que Trois-Rivières et Gatineau peuvent faire. Je suis convaincu que d’autres équipes montreront les dents. Ce ne sont pas les défis qui manquent et je carbure à ça. Je suis très heureux de terminer mon stage midget AAA avec les Cantonniers avec qui je peux faire une différence. Je n’ai jamais eu de garantie de graduer junior majeur. »

Leçon à tirer

Les Magogois montrent le deuxième meilleur dossier de la ligue, mais la question qui brûle les lèvres:   peuvent-ils vaincre Lévis? « On les a affrontés à deux reprises et ce fut toujours serré. Or, on a une leçon à tirer de ces deux affrontements. Peu importe le pointage, les joueurs des Chevaliers demeurent fidèles à leur système, leur plan de match. Avec tout le talent qu’on a à Magog, nous serons nettement plus dangereux si nous sommes plus disciplinés de ce côté-là. C’est un aspect que nous devons améliorer. La bonne nouvelle, c’est que nous en sommes conscients », soutient le meilleur pointeur chez les défenseurs de la ligue avec 38 points en 28 parties seulement.

Celui-ci se souvient que les Cantonniers étaient à leur sommet quand les séries ont débuté la saison dernière. « Il faut viser la même chose cette année. Il n’y a aucun risque à prendre, d’autant plus que les séries seront plus courtes cette année alors que seule la finale sera un quatre de sept. »

Dion, dont le but en prolongation avait procuré la coupe Jimmy-Ferrari aux Cantonniers le printemps dernier, prend son rôle de capitaine très au sérieux. « On doit s’amuser même si l’enjeu devient de plus en plus grand. Il faut relaxer. Jouer anxieux ne mènera à rien. Je vais m’assurer que les joueurs de première année soient relaxes. Il y a d’autres vétérans qui veilleront au grain. On va se serrer les coudes plus que jamais. Le plus difficile est devant nous. »

On saura dès ce week-end si les Cantonniers sont sérieux dans leurs bonnes intentions alors qu’ils recevront Laval-Montréal samedi et le collège Charles-Lemoyne dimanche.

Samedi, après leur partie, quatre joueurs des Cantonniers feront un détour vers le centre Julien-Ducharme de Fleurimont pour diriger deux équipes d’étoiles du Novice O Rama. Il s’agit de Justin Robidas, Alexandre Doucet, Piaget Ntakarutimana et Zackary Michaud.