Mikale Fontaine a connu une progression fulgurante au soccer et à 18 ans, il vit une première expérience professionnelle en côtoyant les vedettes de l’Impact de Montréal.

Impact de Montréal : Mikale Fontaine dans l’antichambre des pros

L’ascension fulgurante du Magogois Mikale Fontaine au soccer relève presque de la science-fiction. À l’âge de neuf ans, Fontaine n’avait pas encore commencé à frapper le ballon rond, du moins dans une équipe organisée au sein d’une association. Neuf ans plus tard à l’âge de 18 ans, Fontaine participe au pré-camp de l’Impact de Montréal qui se déroule actuellement en Floride.

Soccer Magog avait accueilli Mikale Fontaine dans ses rangs alors qu’il avait 10 ans. Le garçon avait déjà du retard à reprendre sur la plupart des autres enfants de son âge. « Je jouais au soccer comme tout le monde dans la cour d’école à la récréation. J’adorais ça, mais c’était difficile pour moi d’évaluer mes aptitudes à cet âge-là. Ce qui m’intéressait, c’était de jouer au soccer avec mes amis à l’école et partout là où c’était possible en dehors des heures scolaires. Cela me suffisait », se souvient le jeune homme.

C’est un appel téléphonique à la résidence familiale qui a persuadé les parents d’inscrire leur garçon avec l’organisation locale à Magog. « Personne à la maison ne se doutait que j’avais du talent, moi le premier. On m’a donc inscrit à l’insistance d’un responsable qui avait mentionné à ma mère que je possédais des qualités à développer et que ça valait la peine que je sois encadré. J’ai donc fait mes débuts dans une division 2 à Magog. J’ai joué deux ans au sein de Soccer Magog puis je me suis dirigé du côté de Sherbrooke pour évoluer dans des paliers supérieurs. J’ai fini par jouer avec le Mistral AAA et me voilà maintenant avec l’Académie U19 de l’Impact de Montréal depuis deux ans. C’est certainement avec le Mistral qu’on m’a repéré pour m’inviter avec l’Académie », souligne celui qui vit un rêve en Floride en côtoyant les pros de l’Impact.

Heureux

Il va sans dire que Fontaine vit à fond cette expérience au pré-camp de l’Impact, lui qui espérait cette invitation. « Quand tu fais partie de l’Académie U19, c’est normal d’attendre cet appel. J’étais donc très heureux et soulagé lorsqu’on m’a annoncé que j’avais mon billet pour le pré-camp. Honnêtement, je crois que c’était mérité pour la simple et unique raison que je travaille sans relâche pour m’améliorer et que je mets en pratique tout ce qu’on m’enseigne à l’Académie. Je suis vraiment content de participer au pré-camp. C’est motivant pour la suite des choses même si je sais très bien qu’il y a encore loin de la coupe aux lèvres. C’est certain que je veux signer éventuellement un contrat pour jouer chez les pros, mais ma devise est un jour à la fois », fait-il valoir.

Mikale Fontaine a été grandement impressionné par l’accueil des joueurs de l’Impact jusqu’ici. « Ils sont vraiment gentils. Ils sont passés par là eux aussi et comprennent ce qu’on vit. Ils savent qu’on peut parfois connaître un mauvais jour, mais que demain sera meilleur. Ils ont le bon mot pour nous encourager. Je n’ai jamais senti que j’étais un pur étranger, un intrus pour eux. Je fais vraiment partie de la famille pour eux. Cela rend mon séjour encore plus agréable. »