Hugo Roy a apposé sa signature au bas d’un contrat de deux ans avec les Admirals de Milwaukee (LAH).

Hugo Roy passe chez les pros

Les Admirals de Milwaukee accueillent un autre ancien joueur du Phœnix de Sherbrooke. Après Mathieu Olivier, c’est au tour d’Hugo Roy de signer un premier contrat chez les professionnels, avec le club-école des Prédateurs de Nashville dans la Ligue américaine de hockey (LAH).

Celui qui a été capitaine du Phoenix pendant deux ans a disputé une première saison avec le programme universitaire de hockey masculin des Stingers de Concordia, dans la Conférence de l’Ontario.

En 28 rencontres cette saison, Roy a cumulé 26 points (19 buts et sept passes).

« Les pourparlers ont commencé il y a environ deux semaines. Les dépisteurs des Admirals sont venus me voir lors de quelques matchs, et ils ont discuté avec mon entraîneur Marc-André Élément. Ils ont également vu quelques-uns de mes matchs de l’an dernier avec le Phœnix, alors qu’ils épiaient Mathieu Olivier. La proposition de contrat est entrée, je l’ai signé. Ce ne fut pas plus difficile que ça! », a indiqué le jeune homme, visiblement aux anges.

Hugo Roy a paraphé un contrat de deux ans avec les Admirals.

Roy, originaire de Cookshire, n’est pas le seul ancien joueur du Phœnix de Sherbrooke a évolué avec les Stingers. Le défenseur Carl Neill et l’attaquant Chase Harwell sont également de la formation. Le Sherbrookois Curtis Gass, un ancien des Cantonniers de Magog et des Cougars de Champlain, fait aussi partie de l’équipe.

« C’est l’une des raisons pour laquelle j’ai choisi d’aller à Concordia. L’entraîneur m’avait assuré que j’aurais un rôle de premier plan avec l’équipe et c’est ce qui est arrivé. J’ai joué sur le premier trio et sur la première vague d’avantage numérique, ce qui a été très profitable. »

Roy a emprunté le chemin le plus long pour en arriver chez les pros. Après un séjour de deux ans avec les Cantonniers de Magog (LHMAAAQ), il a dû faire un saut dans la LHJAAAQ, avec les Cougars de Champlain, avant de joindre le Phœnix de Sherbrooke.

Il a disputé trois saisons complètes avec Sherbrooke, dont les deux dernières à titre de capitaine.

« C’est un rêve qui se réalise pour moi. C’est surtout spécial quand tu as les papiers devant toi et que tu signes avec ta plus belle signature! »

Le jeune homme n’aura pas trop le temps de festoyer. Comme les Stingers sont déjà éliminés des éliminatoires du hockey universitaire canadien, il prendra l’avion mardi matin afin de compléter l’actuelle saison avec les Admirals.

« L’équipe part pour un voyage de 10 jours sur la route. La direction a estimé que c’était le timing parfait pour moi afin de connaître tout le monde et de me laisser une chance de m’adapter. Il y aura une bonne adaptation à faire. C’est un gros step, passer chez les pros. »

Une adaptation qui devrait être facilitée par la présence de Mathieu Olivier.

« Quand la signature a été officielle, je lui ai envoyé une capture d’écran de l’itinéraire du prochain voyage des Admirals, en lui demandant ce que je devais apporter comme vêtements! Il y a quatre ou cinq joueurs québécois à Milwaukee, ça devrait aider aussi. »