L'entente permettra aux jeunes de Stanstead de rester actifs dans un sport qu’ils chérissent avec un chandail des petits Cantonniers sur le dos.
L'entente permettra aux jeunes de Stanstead de rester actifs dans un sport qu’ils chérissent avec un chandail des petits Cantonniers sur le dos.

Hockey mineur : Magog ouvre ses portes à Frontière

Jean-Guy Rancourt
Jean-Guy Rancourt
La Tribune
Les associations de hockey mineur de Magog et Frontière ne feront qu’un en 2020-21. Ces deux organisations en sont venues à une entente pour faire évoluer leurs jeunes hockeyeurs sous le même toit.

C’est la fermeture de la frontière entre le Canada et les États-Unis causée par la pandémie de la COVID-19 qui a forcé l’organisation de Frontière à se tourner vers Magog pour une solution de rechange pour la prochaine campagne.

Les hockeyeurs américains formaient la saison dernière 50 pour cent du bassin de joueurs de Frontière, soit une cinquantaine sur la centaine inscrite aux activités de cette association.

L’impossibilité pour les Américains de traverser la frontière pour venir jouer à Stanstead a donc fait fondre de moitié le membership de l’organisation présidée par Scott Labor. Avec plus ou moins 50 jeunes répartis surtout dans les divisions novice, atome et pee-wee, la situation devenait insupportable à Stanstead pour maintenir en vie l’association locale et ses équipes.

L’organisation de Frontière a donc pris les devants pour contacter Hockey Magog et regarder les possibilités d’unifier les joueurs pour une saison. 

« L’organisation de Magog et les autorités municipales ont été très réceptives. Je ne les remercierai jamais assez. Grâce à leur ouverture d’esprit, il y a plus d’une quarantaine de jeunes de Stanstead qui pourront continuer à pratiquer le hockey et si la COVID-19 disparaît de nos radars un jour, possiblement que cela nous permettra de renaître chez nous à Stanstead avec les Américains en 2021-22. Entretemps, nos dirigeants à Frontière travailleront main dans la main avec Hockey Magog pour faire un succès de la prochaine campagne », a commenté Scott Labor.

Pour les jeunes

Du côté de Hockey Magog, leur intention a toujours été claire selon le président Robert Butler. 

« Ça nous faisait mal au cœur de voir les jeunes de Stanstead priver d’une saison de hockey pour une situation complètement hors de leur contrôle. Notre conseil d’administration a très bien accueilli leur demande et nous avons cogné à la porte de la Ville de Magog pour s’informer, entre autres, si une surtaxe municipale devrait être payée par les parents de ces jeunes. On voulait aussi vérifier comment eux voyaient cette association d’un an entre les deux organisations. Comme nos joueurs du simple lettre auront aussi à se déplacer aussi l’aréna Pat-Burns de Stanstead pour des parties, la ville a décidé de passer outre cette surtaxe. Nos équipes double lettre s’y rendront aussi pour des pratiques. Finalement, tout le monde dans cette histoire a d’abord et avant tout considéré l’aspect humain, ce dont nous avons grandement besoin en ce temps de pandémie. Hockey Estrie a aussi apporté sa collaboration dans le dossier. »

Toujours selon Robert Butler, la nouvelle sera bien accueillie par ses membres. 

« Est-ce qu’il risque d’y avoir quelques petites frictions parce qu’un joueur de Magog perdrait sa place par exemple dans une équipe classée A et serait obligé d’aller dans le B, c’est possible. Remarquez que cela peut aussi aller dans la direction inverse. Cependant, quand tout le monde aura compris que l’idée derrière tout ça est de conserver notre sport en santé, de ne pas perdre des joueurs inutilement, ce sera accueilli positivement, j’en suis persuadé. De la grogne, s’il y en avait, s’éteindra assez rapidement. Aussi, il faut savoir que ce ne sera pas nouveau pour les joueurs de Hockey Magog de se déplacer à l’aréna Pat-Burns de Stanstead. On y louait déjà des heures de glace pour nos activités. On utilise également l’aréna Pat-Burns pour notre Challenge Kia Magog avant les Fêtes. »

Les chandails aux couleurs des équipes de Frontière resteront remisés en 2020-21. La bonne nouvelle, c’est que cette entente permettra aux jeunes de Stanstead de rester actifs dans un sport qu’ils chérissent avec un chandail des petits Cantonniers sur le dos.