Samuel Hlavaj a été accueilli lundi à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau par le directeur général et un ancien gardien de la LNH, Jocelyn Thibault.

Hlavaj vise le poste de numéro 1

Le nouveau gardien Phœnix a été clair à son arrivée à Sherbrooke lundi : il n’est pas au Canada pour réchauffer le banc du Palais des sports.

Samuel Hlavaj admet que s’il a quitté la Slovaquie, ce n’est certainement pas dans l’intention de jouer au touriste.

« Je vise le poste de numéro 1. J’ai encore certains points à améliorer, mais je crois posséder de bonnes qualités de gardien de but. Je suis imposant, mais je souhaite être encore plus rapide sur mes patins. »

Du haut de ses 6’4, Hlavaj ne s’est pas gêné pour admettre lors de sa première visite au Palais des sports qu’il était excité à l’idée d’évoluer dans la LHJMQ :

« J’ai joué un peu au Canada l’an dernier, comme à Vancouver. J’évoluais dans la USHL. Je suis habitué de voyager. Personnellement, j’adore vivre de nouvelles expériences et celle-ci me motive beaucoup. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre dans la LHJMQ. Je ferai de mon mieux pour aider l’équipe, tout simplement », a-t-il confié en anglais, une langue qu’il maîtrise tout de même très bien puisqu’il a terminé la dernière campagne avec les Stars de Lincoln.

Âgé de 18 ans. Hlavaj s’alignait pour l’équipe nationale des moins de 20 ans de la Slovaquie alors qu’il n’avait que 17 ans. Il avait disputé quatre matchs et présenté une fiche d’une victoire et deux défaites ainsi qu’une moyenne de buts alloués de 5,95 et un taux d’efficacité de .861.

Jocelyn Thibault et ses recruteurs l’ont sélectionné au 26e rang lors du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey, réunissant les formations des trois circuits de hockey junior majeur du pays.

« La Ligue canadienne de hockey est la meilleure place pour jouer au hockey selon moi. Il y a beaucoup plus de recruteurs qu’en Slovaquie parce qu’il s’agit du meilleur circuit de hockey junior au monde. Je connais bien Oliver Okuliar. Il m’a beaucoup parlé du Phœnix et de Sherbrooke, tout comme les autres joueurs slovaques de la LHJMQ. Je suis excité d’être ici, mais j’ai hâte de poser le pied sur la glace. »

Et il aura l’occasion de le faire dès mercredi après-midi à l’aréna Jane & Eric Molson de l’Université Bishop’s dans le cadre de l’ouverture officielle du camp d’entraînement de sa nouvelle formation.