Ales Hemsky compte faire oublier sa dernière saison avec son nouvel uniforme des Canadiens de Montréal.

Hemsky arrive, mais Radulov s'en va

Après une saison perdue en raison d'une blessure à la hanche qui l'a tenu à l'écart du jeu jusqu'en mars, Ales Hemsky est persuadé de pouvoir rebondir avec le Canadien.
C'est ce qu'il a déclaré au cours d'une téléconférence, lundi, quelques heures après que le club montréalais lui ait consenti un contrat d'un an et 1 million $ US.
« J'espère bien, a déclaré le Tchèque qui aura 34 ans en août. Je suis revenu après mon opération et j'ai joué 14 matchs. Je me sentais très bien. Je n'ai mis que quatre mois à revenir au jeu par ailleurs, ce qui est très rapide. C'est pourquoi je suis aussi confiant de pouvoir rebondir et jouer au même niveau qu'avant. Je veux aider le Canadien à gagner la coupe Stanley. »
Hemsky a disputé une première rencontre en octobre avant de subir une intervention chirurgicale et de ne revenir au jeu que le 2 mars en raison de cette blessure subie à la Coupe du monde de hockey. Dans les 14 derniers matchs, il a récolté sept points, dont quatre buts.
« J'ai parlé à des médecins en Europe et ils étaient très positifs. Je suis de retour à 100 pour cent et je m'entraîne à 100 pour cent, a noté Hemsky. Je serai fin prêt pour le camp d'entraînement. »
L'entente s'est rapidement conclue entre le Tchèque et le Tricolore.
« Ils ont discuté avec mon agent deux fois. (Lundi), j'ai parlé au directeur général et à l'entraîneur-chef un peu plus. Ils m'ont dit qu'ils étaient très intéressés par mes services. Tout ça a dû être réglé très rapidement. J'ai dû faire un choix, mais j'ai choisi Montréal. J'en suis très excité. »
En Hemsky, le Canadien a embauché un vétéran de 838 matchs dans la Ligue nationale de hockey, avec les Oilers d'Edmonton, les Sénateurs d'Ottawa et les Stars de Dallas. Le choix de premier tour, 13e au total, des Oilers en 2001 a marqué 174 buts et ajouté 398 mentions d'assistance pour 572 points. Il a également récolté 21 points (7-14) en 43 rencontres éliminatoires.
S'il ne sait pas trop quel rôle on lui confiera, Hemsky se dit en mesure de jouer sur toute la longueur de la patinoire.
« À Dallas, on me demandait de jouer autant offensivement que défensivement, a-t-il expliqué. Avec (l'ex-entraîneur des Stars) Lindy Ruff, tout le monde devait jouer de la même façon. Vous pouviez jouer de façon offensive, tout en étant responsable sans la rondelle. Je pense qu'ils font la même chose à Montréal.
« Peu importe le rôle qu'on voudra me confier, je suis prêt à le remplir. Je verrai. Je dois discuter davantage avec l'entraîneur. Mais je suis prêt à tout. Je n'ai qu'à en discuter avec eux. »
Radulov prend le chemin inverse
Si la signature a été rendue en partie possible, c'est en raison du départ imminent d'Alexander Radulov.
Le joueur autonome a pris le chemin inverse, puisqu'il a signé un contrat de cinq ans et 31,5 millions $ avec les Stars. Le Russe qui aura 31 ans le 5 juillet touchera 6,25 millions $ par saison.
Au cours d'une conférence téléphonique, Radulov a indiqué que le Tricolore lui avait fait la même offre, mais une fois seulement après avoir pris connaissance de celle faite par les Stars. Selon le Russe, il lui était alors impossible de revenir sur sa parole.
Mais Sportsnet a rapporté que la direction du Tricolore avait bel et bien soumis la même offre au clan Radulov, avant l'ouverture du marché des joueurs autonomes. Qui dit vrai?
Radulov quitte le Canadien après avoir fourni une récolte de 18 buts et 36 aides, un sommet chez le Canadien. Il a aussi été le meilleur pointeur du club avec sept points (2-5) en six matchs éliminatoires.
En 230 rencontres en carrières avec les Predators de Nashville et le Canadien, le Russe a marqué 65 buts et amassé 91 mentions d'assistance.
Avant de revenir à la LNH, Radulov a passé huit saisons dans la Ligue continentale (KHL), où il a inscrit 492 points (169-323) en 391 matchs. Au cours de son passage dans la KHL, il a terminé au sommet du classement des marqueurs en trois occasions, en 2010-11, 2011-12 et 2014-15, en plus de terminer deuxième en 2012-13 et 2015-16.
Il a été le premier choix des Preds, 15e au total, au repêchage de 2004.