La demande d’aide financière de 2 M$ déposée par le Cégep au Programme de soutien aux installations sportives et récréatives a été refusée par Québec le mois dernier.

Hébert réclame davantage pour la piscine du Cégep

La candidate de la Coalition avenir Québec dans Saint-François, Geneviève Hébert, se dit extrêmement préoccupée qu’on puisse envisager la fermeture de la piscine intérieure du Cégep de Sherbrooke par manque de fonds pour sa réfection.

Elle estime que le gouvernement doit « apporter une réponse qui va au-delà des critères administratifs évoqués » dans ce dossier par le ministre responsable de la région de l’Estrie Luc Fortin.

Rappelons que la demande d’aide financière de 2 M$ déposée par le Cégep au Programme de soutien aux installations sportives et récréatives a été refusée par Québec le mois dernier. Cet argent devait servir à financer des travaux évalués à 4,3 M$ pour pérenniser les installations. L’autre moitié de la facture devait être assumée par la Ville de Sherbrooke et le Cégep.

Deux élus municipaux ont ensuite plaidé pour que la Ville investisse malgré tout dans cette infrastructure, puisqu’il s’agit du seul bassin d’eau ouvert à l’année dans le quartier est et qu’il dessert plusieurs clientèles.

« À terme, je trouve vraiment étonnant qu’on en vienne à espérer l’aide des payeurs de taxes de la ville de Sherbrooke pour effectuer des travaux dans une institution collégiale qui dépend du gouvernement du Québec, a réagi Mme Hébert par voie de communiqué. Cela dit, je salue l’ouverture des deux conseillers qui semblent prêts à envisager une contribution municipale. Tant mieux si une telle contribution peut faire passer le dossier sur le dessus de la pile. Pour ma part, j’ignore quels sont les critères qui font en sorte que la seule piscine intérieure de l’arrondissement ne soit pas priorisée, mais clairement il faut apporter une réponse qui va au-delà des critères administratifs (...). »