Les joueuses de handball Émily Routhier et Audrey Marcoux représenteront le Canada aux Jeux panaméricains qui seront présentés au Pérou en juillet.

Handball : deux amies aux Panaméricains

Après plusieurs années d’entraînement durant lesquelles une belle complicité s’est formée, deux amies de l’Estrie partageront la même expérience au Pérou après s’être qualifiées pour une première fois aux Jeux panaméricains en handball.

Audrey Marcoux et Émily Routhier ont obtenu leurs billets pour Lima après avoir aidé le Canada à gagner son tournoi de qualification contre le Mexique, le Guatemala et le Chili.

« On est tellement contentes, admet d’emblée Audrey Marcoux. Ce sera un trip entre amies. C’est ce qui rend la chose encore plus spéciale. On a vraiment une belle chimie au sein de l’équipe canadienne, parce que notre club est sensiblement le même depuis quatre ans, après avoir déjà participé aux Panaméricains en 2012 à Toronto. Puisque ces Jeux étaient au Canada, nous n’étions pas obligées de nous qualifier. »

Les Canadiennes ont dû passer par ce tournoi de la dernière chance après une défaite lors de leur série face aux Américaines.

« On menait contre le Mexique par six points, mais les Mexicaines ont subitement changé leur défensive, ce qui a été déstabilisant, et ont gagné cette première partie par trois points d’écart, raconte Audrey Marcoux. Heureusement, nous avons vaincu le Chili et le Guatemala pour finalement gagner ce tournoi. À notre première participation aux Panaméricains, le Canada avait terminé en septième position sur huit équipes. On tentera de faire mieux cette fois. »

Tant qu’à prendre part à cet événement du 26 juillet au 11 août au Pérou, les deux amies comptent bien allonger leur séjour avec un peu de tourisme.

« On se connaît depuis longtemps. Émily est d’East Angus et pratique le handball depuis la troisième année du primaire et moi je viens de Sherbrooke et j’ai commencé le handball seulement au secondaire. C’est grâce au handball que l’on se connaît. On est chanceuses de vivre ça ensemble. On tentera de causer la surprise, parce que dans notre pool, on retrouvera le Brésil et Cuba, qui sont très forts en handball, ainsi que Puerto Rico », conclut Audrey Marcoux.