La 10e édition du Tournoi Invitation du Club de golf du lac Mégantic a reçu Guy Carbonneau, ex-joueur étoile des Canadiens de Montréal, à titre de président d’honneur. Tous les profits du tournoi servaient à l’amélioration générale du terrain de golf lui-même.

Guy Carbonneau peu optimiste pour la prochaine saison du CH

Président d’honneur du 10e Tournoi Invitation du Club de golf du lac Mégantic, l’ex-joueur étoile et entraîneur des Canadiens de Montréal, Guy Carbonneau, s’est mo

« Il y a encore beaucoup de questions auxquelles il faut répondre à propos de la prochaine saison de l’équipe. On n’a pas rempli les trous de la saison passée qu’on espérait pourtant... La blessure à Shea Weber, la position de centre, les autres défenseurs… J’ai joué longtemps au hockey et on a été capables de changer les données. Tout est possible… Mais la côte à monter est haute », a commenté Guy Carbonneau.

À la question à savoir si Marc Bergevin a fait du bon travail Guy Carbonneau a rétorqué : « M. Bergevin est payé pour améliorer l’équipe, je ne suis pas certain que l’équipe est meilleure qu’avant. Je ne sais pas, on n’est pas dans le vestiaire ni dans les bureaux, mais on paye Claude Julien cinq millions $ par année. C’est un gars qui veut gagner, il mérite peut-être mieux que ce qu’il a sous la main… On a tous les Canadiens à cœur. »

Guy Carbonneau a adopté la région de Lac-Mégantic. « Je connais bien Paulin Tardif (NDLR : fils du fondateur de Bestar et homme d’affaires bien connu) et son épouse Gaby depuis de nombreuses années. Je suis venu à Lac-Mégantic assez souvent au fil des ans, pour passer quelques jours au chalet avec eux »

Au Tournoi Invitation du Club de golf du lac Mégantic, il ne s’est pas fait donner une mission défensive comme lorsqu’il jouait au hockey, mais plus proche des relations publiques. « Ils souhaitent que je rencontre le plus de gens possible, que je parle à tout le monde. C’est très agréable, ça adonne bien, je suis amateur de golf », a-t-il ironisé en souriant.

Il a confirmé que le golf est devenu son sport de prédilection, avec un handicap qui n’est que de 1. Il partage son temps aussi avec les anciens des Canadiens de Montréal, avec qui il joue au hockey entre 10 et 15 chaque année.