Thomas Bolduc (bulle du bas) et Charles Giroux ont remporté le Ballon d’argent chez les Bulldogs, en 2009. Et cette année, ils forment l’une des combinaisons quart-arrière/receveur les plus productives du football collégial division 1.

Giroux et Bolduc, duo complice des Cougars du Collège Champlain

Thomas Bolduc et Charles Giroux se connaissent bien. Très bien même. Une connexion qui dure depuis neuf ans et qui fait maintenant du tandem l’un des plus dangereux du football collégial division 1.

Les deux amis ont commencé le football chez les Bulldogs, l’organisation qui gère le football civil à Sherbrooke.

Fait à noter, ils ont remporté le Ballon d’argent (l’équivalent du Bol d’Or au football scolaire) ensemble en 2009, lorsque les Bulldogs ont écrasé les Panthers de Lakeshore par 32-0. Les joueurs de l’entraîneur-chef James Benoît devenaient ainsi les champions en division moustique, à leur première saison en ligue provinciale AA, avec une fiche de 12-1.

Bolduc avait d’ailleurs complété une passe de touché Giroux lors de cette rencontre. Félix Lussier-Roy avait dominé le match avec quatre touchés au sol.

Les trois joueurs sont maintenant membres des Cougars du Collège Champlain; et Bolduc et Giroux continuent leur association fructueuse.

Après six rencontres en cette saison 2018, le tandem Bolduc-Giroux est le deuxième plus productif en division 1.

Thomas Bolduc a lancé pour 1612 verges (13 passes de touché), tandis que Charles Giroux a cumulé 652 verges par la voie des airs (quatre touchés).

Dans chaque catégorie, ils sont derrière le duo du tonnerre du Phénix d’André-Grasset, formé du quart-arrière Jonathan Sénéchal (1959 verges et 18 passes de touché) et du receveur Kevin Mitale (752 verges et 11 touchés).

« Ça fait longtemps, cette histoire avec les Bulldogs! Mais je me rappelle parfaitement cette longue passe à Charles pour le touché. C’était d’ailleurs ma seule du match. Je me rappelle aussi que la température était très mauvaise, et que c’est Félix qui nous avait sorti un gros match. On comptait beaucoup sur lui! » a dit Thomas Bolduc.

« Charles a mis beaucoup d’efforts en préparation, et ça rapporte. Le déclic s’est fait l’an passé je crois, en finale du Bol d’Or, il a fait un catch spectaculaire. Je savais que cette saison, ça serait une super année pour lui. J’étais convaincu qu’il pouvait faire des attrapés de la sorte, j’ai toujours eu confiance en lui. »

« On s’est entraîné fort tous les deux à l’Académie de football l’été passé, où on lançait le ballon chaque jour. Il a du talent, et il a l’opportunité de le montrer. Il me rend meilleur, et vice-versa. »

À sa troisième saison chez les Cougars, Giroux s’impose.

« Notre attaque est davantage diversifiée cette année. On s’adapte bien au style de jeu de Shane (McDonald, le coordonnateur offensif depuis l’an dernier). Avec Thomas, c’est naturel. On s’entendait déjà bien avec les Bulldogs. Et il connaît une super saison, son taux de passes complétées est impressionnant », a dit le jeune homme qui a déjà indiqué son intention de joindre le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke l’an prochain.

« Notre victoire lors du Ballon d’argent, c’était lors de ma première année au football. On jouait des deux côtés du ballon, à l’époque. Ce fut vraiment une année incroyable! »

Les Géants sont en ville

Après une semaine de repos, les Cougars accueillent les Géants de Saint-Jean samedi à compter de 13 h. Les deux équipes sont à égalité au deuxième rang avec une fiche de 4-2.

Les Cougars ont remporté leurs trois derniers matchs, après avoir encaissé deux revers à leurs trois premières rencontres.

« En amorçant la saison, on savait qu’on avait une bonne équipe. Mais on ne jouait pas bien, collectivement. On savait qu’on était bons, qu’on était les champions du Bol d’Or. Cette mauvaise séquence fut une claque au visage. On s’est parlé après la défaite contre Grasset. On veut jouer et gagner en équipe, pour le reste de la saison », a dit Charles Giroux.

« On est sur une bonne lancée présentement, je crois qu’on a appris de nos erreurs. C’est mieux de vivre de l’adversité en début d’année, qu’à la fin. Si on continue à travailler fort, de belles choses vont arriver », a indiqué Thomas Bolduc.

Match en rose

Les Cougars profiteront du match de samedi pour afficher leur support à la lutte au cancer du sein.

Les joueurs de l’équipe arboreront des pièces d’équipement roses et il sera possible aussi pour les partisans de s’en procurer.

« On va vendre des t-shirts et d’autres articles promotionnels. On aimerait atteindre entre 2000 $ et 2500 $, ça serait très bien! », a dit l’entraîneur-chef Kevin Mackey.

Toutes les équipes sportives des Cougars sont d’ailleurs impliquées

Les profits iront à la Fondation du CHUS, pour la pédiatrie. L’an dernier, l’équipe avait remis 1300 $ à la Rose des Vents.