Gabriel Polan a été le meilleur porteur de ballon au football universitaire québécois en 2018.

Gabriel Polan fait une croix sur le football universitaire

Gabriel Polan a décidé de se faire opérer au genou droit dans les prochaines semaines. Il met ainsi fin à sa carrière au football universitaire, lui qui était admissible à jouer une cinquième et dernière année avec le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke. Mais il n’écarte pas un retour chez les professionnels, le printemps prochain.

Polan, qui a été le meilleur porteur de ballon dans la conférence Québec du football universitaire en 2018, s’est blessé lors de la deuxième journée du camp des recrues du Rouge et Noir d’Ottawa.

Quelques semaines plus tôt, il a été le troisième porteur de ballon à être sélectionné lors du repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF), le 27e choix au total (troisième tour).

« J’ai pris la décision difficile, il y a quelques jours, de me faire opérer au genou dans les prochaines semaines. C’était nécessaire. Après m’être blessé au camp d’Ottawa, j’ai passé tout l’été avec une prothèse afin de voir si je pouvais jouer avec ça pendant la saison. Mais l’ampleur de la blessure est trop grande. J’aime mieux tout stopper, me faire opérer, que de jouer à 50 % », a expliqué Polan.

« Je suis très exigeant envers moi-même, j’ai des attentes très élevées et c’est devenu clair que je ne pourrais pas jouer à mon maximum. Ça fait un bout que j’y pense, d’ailleurs. »

Gabriel Polan vivra donc un premier automne sans football, lui qui arpente les terrains depuis qu’il a huit ans.

« En fait, je vais subir la même opération qu’en 2015, avant que je ne joigne le Vert & Or. C’est une reconstruction du genou droit ; le ligament croisé antérieur, de même que deux ménisques et du cartilage, sont touchés. »

« C’est un choc. Même si je savais que l’opération était la meilleure décision pour ma santé, ce n’est pas facile à digérer. Mais cette décision m’a enlevé une tonne de pression, ça m’a fait du bien, je peux maintenant avancer. »

Polan n’est pas le seul joueur du Vert & Or a mettre un terme à son expérience football universitaire à cause des blessures ; l’équipe a en effet annoncé que Dominick Brazeau, Olivier Dionne, William Garceau, Justin Roy et Xavier Owens ne seraient pas de retour.

Un retour chez les pros est toujours possible

Le porteur de ballon format géant a dominé tous les porteurs de ballon au Québec en 2018 avec une récolte de 666 verges.

L’attaque du Vert & Or, bien souvent, reposait principalement sur ses épaules.

Il dit avoir gardé le contact avec le Rouge et Noir d’Ottawa et si sa réhabilitation se passe bien, il pourrait être invité au camp d’entraînement de l’équipe, le printemps prochain.

« J’ai discuté avec Marcel Desjardins (directeur général de l’équipe) dans les derniers jours et j’ai une entente avec eux ; si tout va bien après mon opération, j’aurai la possibilité de me présenter au camp. En me faisant opérer d’ici peu, ça va me donner le temps de bien récupérer. Je n’ai pas fait une croix sur le football. La priorité, c’est que je sois en santé. »

Polan est toujours propriété du Rouge et Noir, inscrit sur la liste des joueurs suspendus de l’équipe, une formalité.

S’il n’est pas sur le terrain cet automne, Polan ne sera pas loin non plus.

« J’ai demandé à Mathieu (Lecompte) si je pouvais demeurer dans l’entourage de l’équipe, afin de donner un coup de pouce aux porteurs, et il a dit oui. Je suis bien content. Plus tard, je veux être entraîneur, alors ce sera très intéressant comme expérience. »

Le camp d’entraînement du Vert & Or s’amorce ce samedi à 9 h, sur le terrain synthétique de l’équipe, situé sur le chemin Sainte-Catherine.