Dès la saison prochaine, les deux divisions de la LBMQ seront réunies afin d’en former qu’une seule.

François Lécuyer garde ses Expos à Sherbrooke

Grâce à des changements apportés par la LBMQ, le propriétaire des Expos de Sherbrooke, François Lécuyer, a pris la décision de conserver la formation et de la maintenir au Stade Amédée-Roy.

Puisque la Ligue de baseball majeur du Québec et ses gouverneurs ont accepté les propositions de Lécuyer, ce dernier a rejeté l’idée de vendre l’équipe, de la dissoudre ou de la mixer à celle du Big Bill de Coaticook, une possibilité qu’il avait avancée.

Dès la saison prochaine, les deux divisions de la LBMQ seront réunies afin d’en former qu’une seule. Et plutôt que de commencer le 7 mai, la campagne sera lancée environ deux semaines plus tard, soit le 19 mai.

« Huit gouverneurs ont accepté ma proposition. Il n’y a que la formation montréalaise qui s’est opposée au projet. Donc la saison prochaine, les Expos disputeront le même nombre de parties (4) contre chaque formation du circuit. Étant donné que plusieurs joueurs de notre équipe proviennent de Montréal, je pourrai compter sur une meilleure présence de leur part. Ils joueront plus régulièrement près de chez eux. On condense aussi la saison et on disputera davantage de programmes doubles, donc les joueurs ne se déplaceront pas pour rien. Au bout de la ligne, certaines équipes effectueront 300 km de plus, ce qui n’est pas un gros changement pour elles et ça me permet de garder les Expos. Si rien ne changeait, je n’aurais pas conservé l’équipe. Acton Vale vivait d’ailleurs la même situation », explique Lécuyer.

Puisqu’il n’y aura qu’un classement général, les amateurs auront droit à un calendrier plus diversifié. Et peut-être même une finale entre les Expos et le Big Bill, ou encore contre les Blue Sox de Thetford Mines, ce qui devient possible désormais.

« C’est une excellente nouvelle pour nous, mais aussi pour toute la ligue », résume le propriétaire des Expos.

Un repêchage satisfaisant

Les Expos de Sherbrooke détenaient trois choix au repêchage lors de la première ronde de la séance annuelle de la LBMQ, qui s’est déroulée samedi à Shawinigan.

Moises Perez-Infante, du Royal de Repentigny, a été le premier joueur sélectionné. Ismaël Pena-Chénier, un coéquipier de Perez-Infante à Repentigny dans le junior, a été le second choix des Expos. Ce dernier avait signé un contrat avec les Diamondbacks de l’Arizona en 2012. Les deux peuvent évoluer dans le champ ou au premier but.

Nelson Ercia, qui demeure à Sherbrooke, rejoint aussi les Expos.

« Je suis très heureux d’ajouter trois puissants cogneurs », a avancé Lécuyer.

Le lanceur Yanick Le Blanc, également des Royals de Longueuil, a été le quatrième choix des Expos.
Notons aussi que le joueur-entraîneur Douglas Toro été sélectionné au sein de l’équipe d’étoiles du circuit lors de cette même journée, durant laquelle il a finalement été possible d’apprendre que les Expos de Sherbrooke et les Blue Sox de Thetford Mines ont présenté une demande conjointe dans le but d’obtenir le Championnat canadien de baseball senior en 2019 et 2020.

La reconstruction du Big Bill est complète

Le Big Bill de Coaticook a réalisé un excellent repêchage samedi, selon l’entraîneur-chef Jonathan Breton. 

« On voulait avoir deux des quatre joueurs que l’on visait. Finalement, on a eu les quatre », explique-t-il.
Si le nombre de lanceurs partants était la faiblesse du Big Bill la saison dernière, ce sera une tout autre histoire pour la prochaine campagne. En effet, la troupe coaticookoise pourra compter sur 11 joueurs pouvant lancer. « On avait trois lanceurs et un voltigeur dans la mire au repêchage. On parlait au 2e, 3e et 5e rang en première ronde », explique-t-il.

Le premier choix de Coaticook, Christopher Sauvé-Gedhardt, est un lanceur exceptionnel. « Il est probablement le meilleur lanceur des trois dernières années. La seule chose, c’est qu’il n’a pas lancé l’an dernier, lui qui a subi une opération au coude. Par contre, je suis sûr qu’il va revenir à 100 % », affirme Breton, ajoutant que son joueur recrue pourrait tenter de se tailler une place dans la Ligue Can-Am.

Au troisième choix au total, le Big Bill a repêché le coéquipier de Sauvé-Gedhardt chez le Royal de Repentigny, Tristan Legault. « C’est un lanceur qui lance très fort. Il peut lancer entre 86 et 88 miles à l’heure. Il va nous aider », indique Breton.

Avec leur dernier choix de première ronde, le Big Bill a réclamé le champ centre Maxime Beaudoin des Guerriers de Granby. « C’est un des trois gars les plus rapides dans la Ligue de baseball junior élite. Il est impeccable défensivement, selon plusieurs. Il est patient. Il sera excellent dans le rôle de premier frappeur », se réjouit Breton.

Une touche coaticookoise

Il était très important pour l’organisation de repêcher un joueur coaticookois. En deuxième ronde, Jérémie Laperle, qui a été nommé lanceur recrue de l’année lors de sa première saison dans le junior, a été choisi par le Big Bill.

« Il est en forme, confirme Breton. C’est un gars de la place : il va nous apporter du monde dans le stade. 

Si je suis capable de lui donner beaucoup de relève sur la bute à Coaticook, je vais le faire », conclut Jonathan Breton.

Tous les joueurs qui ont joué en séries seront de retour au Stade Julien-Morin en 2018.