Francis Lapointe

Francis Lapointe: «Je me donne un 7 sur 10»

«Ces trois jours à Toronto se sont bien déroulés dans l'ensemble. J'aurais aimé présenter de meilleurs résultats; j'ai bien fait sans battre mes records personnels. Je me donne un 7 sur 10. Dans l'ensemble, j'ai eu beaucoup de plaisir avec les entraîneurs et les joueurs présents. Je suis très enthousiaste pour le futur.»
Le receveur de passes du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke Francis Lapointe a pris le chemin du retour après un intense séjour à Toronto où se déroulait le camp d'évaluation Reebok de la Ligue canadienne de football (LCF), principal baromètre des huit équipes de la ligue en vue du repêchage universel prévu à la mi-mai.
Lapointe a une fois de plus démontré sa vitesse sur l'épreuve reine du 40 verges en réalisant un 4,571 secondes, ce qui lui a valu le sixième meilleur temps au cumulatif. Cette épreuve a d'ailleurs été remportée par Adam Thibault, de Laval, avec un temps de 4,454 secondes. Alexander Fox, des Gaiters, a terminé au neuvième rang avec un temps de 4,603 secondes.
«Ça s'est déroulé selon le même principe que le camp de sélection régional, à Montréal; il y avait toutefois quelques tests supplémentaires. J'ai aussi eu l'occasion de discuter avec deux équipes, dont je vais taire l'identité, et je crois m'être bien débrouillé lors de ces deux entrevues. Ce n'était pas facile de se trouver une place pour ces entrevues puisque les équipes avaient déjà pas mal finalisé leurs horaires avec les gars qui étaient déjà invités à Toronto; pour les gars comme moi qui arrivaient du camp régional, c'était un peu comme un cheveu sur la soupe, il n'y avait plus beaucoup de cases disponibles», a-t-il déploré.
«En général, les équipes veulent savoir à qui elles ont affaire; je crois avoir marqué des points de ce côté, on n'a pas manqué de souligner mon dynamisme et mon enthousiasme pendant les trois jours.»
Francis Lapointe prendra maintenant une semaine de congé avant de reprendre l'entraînement, que ce soit pour une prochaine saison avec le Vert & Or ou avec une équipe professionnelle.
«Ce furent trois jours déterminants pour mon avenir de joueur de football; j'ai apprécié mon expérience. Coach (David) Lessard me dit toujours que je fais partie de son top 3 des joueurs qui travaillent le plus. En tout cas, si je ne perce pas, ça ne sera pas par manque d'efforts.»