Xavier Lapointe

Football: Xavier Lapointe suit les traces de son père

Si Xavier Lapointe a dû mettre une croix sur sa carrière de joueur de football à cause des blessures, pas question de quitter ce sport qu'il aime tant. Voilà pourquoi il a accepté avec plaisir de diriger l'équipe juvénile des Rebels de La Montée en vue de la saison automnale prochaine.
Xavier Lapointe succédera en quelque sorte à Marc-Antoine Joseph.
Lapointe succédera en quelque sorte à Marc-Antoine Joseph, qui a annoncé la semaine dernière son départ des Rebels.
M. Joseph a redémarré le programme de football des Rebels, en 1998 et il agissait comme coordonnateur du programme, en plus d'être entraîneur-chef de l'équipe juvénile, entre autres. Il a aussi été entraîneur avec le Vert & Or, de 2003 à 2006.
Xavier Lapointe a déjà été entraîneur catégorie benjamine, il y a deux ans, avec les Rebels. Il vient de compléter son admissibilité collégiale avec les Volontaires du Cégep de Sherbrooke et il est inscrit en enseignement de l'anglais, l'automne prochain à l'Université de Sherbrooke.
Il est, aussi, le fils du premier entraîneur-chef et actuel coordonnateur du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke.
«J'ai subi deux blessures graves (ACL) au même genou, chez les Volontaires. Alors j'ai dû passer à autre chose. Marc-Antoine m'avait demandé d'être coordonnateur offensif pour son équipe juvénile, l'an prochain, mais les choses sont allées plus rapidement que prévu!», a dit le jeune homme qui aura 21 ans en juin.
«Je sais que c'est un peu tôt pour obtenir la charge de diriger une équipe, mais mon père m'a assuré qu'il me donnerait un coup de pouce. Il va certainement être mon coordonnateur offensif; avec les autres gars du personnel d'entraîneurs qui sont de retour, ça va bien aller je crois.»
Xavier Lapointe a été un vétéran exemplaire la saison dernière chez les Volontaires. En raison des nombreux blessés, il a pris le flambeau à titre de quart-arrière, en milieu de saison, contre Thetford Mines.
Curieusement, l'équipe a gagné quatre de ses cinq derniers matchs et a terminé l'année avec une fiche de 5-4.
«Je voulais jouer universitaire, c'est dommage, mais je suis jeune, je peux apporter encore au sport. J'aime être en relation avec les jeunes, le côté stratégique des matchs m'a toujours intéressé. Ce n'est pas du tout une corvée de mettre du temps là dedans. J'adore ça.»
«Mon père a beaucoup d'expérience dans le domaine, et il connaît beaucoup de monde. Sa présence va être bonne à tous les niveaux. En tout cas, ça va jaser football dans la cuisine!»