Chaque édition du tournoi de golf du Phœnix de Sherbrooke permettait de renflouer les coffres du Fonds d’études des joueurs. L’an dernier, les joueurs Alex-Olivier Voyer, Nathaël Roy, Benjamin Tardif, Vincent et Julien Anctil avaient participé à l’événement.
Chaque édition du tournoi de golf du Phœnix de Sherbrooke permettait de renflouer les coffres du Fonds d’études des joueurs. L’an dernier, les joueurs Alex-Olivier Voyer, Nathaël Roy, Benjamin Tardif, Vincent et Julien Anctil avaient participé à l’événement.

Fonds d’études du Phœnix : un manque à gagner de 30 000 $

SHERBROOKE — Le Phœnix de Sherbrooke a dû mettre une croix sur la principale source de revenus du Fonds d’études des joueurs puisque l’édition 2020 du tournoi de golf de l’organisation a été annulée. L’an dernier, l’événement avait permis d’amasser 30 000 $ pour aider les joueurs du Phœnix à payer leurs études.

Devant avoir lieu au mois de juin à l’origine, l’événement a d’abord été annulé et l’organisation espérait le reporter au mois d’août. Mais avec les consignes en vigueur en raison de la COVID-19, l’organisation doit une fois de plus se faire à l’idée. Et le temps presse pour permettre la tenue d’un tournoi de golf-bénéfice en 2020.

« Ce n’est pas une bonne nouvelle, admet le président Denis Bourque. Il est minuit moins une pour organiser un tel tournoi. Après avoir annulé l’édition du mois de juin, ça devient difficile de revenir en arrière et rappeler tous les golfeurs inscrits, les commanditaires et les partenaires. Est-ce qu’une formule allégée pourrait être présentée avant le début de la saison en octobre? On le souhaite. Tout dépend de la situation. Tout évolue tellement vite. Mais ça m’étonnerait. »

Pour la direction de l’équipe, la porte demeure ouverte pour la présentation d’une édition à la fin de l’été. 

« Cet événement est notre plus importante entrée d’argent pour le Fonds d’études des joueurs du Phœnix. La réponse des participants et des commanditaires était trop timide en raison du ralentissement économique et des règles entourant la COVID-19. On souhaite que tout se replace pour nous permettre d’organiser deux tournois de golf en une saison, comme ça s’est déjà vu dans le passé : un au début de la saison et un autre à la fin. Septembre arrive vite et le début de la campagne prévu en octobre aussi », rappelle la directrice générale des opérations, Charline Durand.

Cette mauvaise nouvelle s’ajoute à la fin de saison abrupte dans la LHJMQ, l’annulation des séries et l’incertitude entourant la reprise des activités dans la LHJMQ, qui sera établie selon l’évolution de la pandémie. 

Rappelons qu’un spectacle d’humour et une soirée casino ont déjà été dans les plans du Phœnix pour varier les activités-bénéfices pour le Fonds d’études. Deux activités également difficiles à organiser avec les règles gouvernementales actuelles.