Zachary Lauzière-Fitzgerald est champion canadien.

Fitzgerald, un champion

L’action continue au lac des Nations et le Club nautique de Sherbrooke (CNS) l’avait prédit, Zacharie Lauzière-Fitzgerald a remporté l’or vendredi lors de l’épreuve paralympique K1 200 mètres Open des Championnats canadiens de canoë-kayak de vitesse. Il termine avec une avance de moins d’une seconde sur son plus proche poursuivant.

« C’était plus dur que prévu, mais ça a bien été ! Les conditions étaient bonnes », commente l’athlète.

Le Sherbrookois est parmi les favoris depuis un bon moment déjà, lui qui tient une place sur l’équipe nationale depuis deux ans. 

« Il fait partie des meilleurs athlètes au Canada, c’est le plus rapide pour l’instant », indiquait Nathan Desmarais, entraîneur-chef du CNS, avant la course.

Le jeune homme de 20 ans a su être à la hauteur des dires de son entraîneur. Même si l’idée d’une médaille au cou est emballante, les objectifs premiers de Fitzgerald restaient de profiter de l’événement et de pagayer du mieux qu’il pouvait.

« Les Championnats canadiens, c’est ma compétition préférée, même si c’est une compétition importante et il y a beaucoup de stress, tout le monde vient ici juste pour le plaisir de ramer, je ne me stresse pas trop avec ça », partage-t-il.

Rencontré avant la course, Fitzgerald semblait paisible et confiant. «  Toute l’année je me suis entraîné pour ça, j’ai fait mon travail et je suis vraiment fier du travail que j’ai fait. »

Pour Fitzgerald, cette course se voulait pourtant importante. Il s’agissait de la dernière occasion pour se faire remarquer par l’équipe nationale. Les qualifications pour en faire partie ont changé cette année ; Fitzgerald devait notamment redoubler d’efforts.

« Pour les qualifications au niveau national, il y a des standards de temps », explique l’entraîneur. L’équipe nationale choisit ses membres parmi les athlètes qui réussissent ce standard.

« Ils ont fait le standard avec le temps de la finale A aux Olympiques et ceux des Championnats du monde. C’est vraiment plus exigeant », poursuit-il.

Même si Fitzgerald n’a pas enregistré ce fameux temps standard, il reste l’athlète qui s’en approche le plus. Vu qu’il s’agit nouvellement d’un standard très élevé, peu réussissent à l’atteindre.

Avec sa victoire de vendredi, il est juste de dire que le Sherbrookois a de bonnes chances de porter à nouveau les couleurs du Canada lors de la prochaine saison.

« Il reste à voir ! J’ai fait tout ce que j’avais besoin de faire », termine l’athlète.

Un doublé sherbrookois

Dans la finale de la catégorie Senior K2 200 mètres féminin, la Sherbrookoise aspirante aux prochains Jeux olympiques Lissa Bissonette a terminé au premier rang avec sa coéquipière Sarah Vegas-Dubois. Avec un temps de 39.185 secondes, le duo s’est forgé une avance de quelques millièmes de seconde devant la deuxième équipe. Le bronze revient à la Sherbrookoise Émilie Simard et sa coéquipière Andréanne Langlois, avec un temps d’un peu plus de 40 secondes. 

Pour sa part, la jeune Laurence Vincent-Lapointe a remporté une autre médaille d’or qu’elle ajoute à sa collection déjà garnie. Cette fois, elle partage l’honneur avec son équipe de canoë, composée de 15 membres, dans la catégorie Junior C-15 500 mètres. La formation termine avec un temps de 2 minutes 1.775 secondes, avec une avance confortable de trois secondes sur celle qui prend le deuxième rang.