L’attaquant Félix Robert a participé aux quatre buts du Phœnix, dimanche, face aux Huskies, à Rouyn-Noranda. Il est le nouveau détenteur du record pour le nombre de points en une saison, lui qui en a maintenant 89.

Félix Robert récolte quatre points à Rouyn-Noranda

Félix Robert connaît une saison exceptionnelle avec le Phœnix. Et il a profité du match des Sherbrookois face aux Huskies à Rouyn-Noranda, dimanche, pour écrire un autre chapitre de livre des records de l’équipe.

Le fougueux attaquant a participé à tous les buts du Phœnix, récoltant deux buts et deux passes, dans une victoire de 4-3 à Rouyn-Noranda.

Et avec cette récolte offensive, il est devenu le nouveau détenteur du record pour le plus grand nombre de points dans l’histoire de la jeune concession sherbrookoise, surpassant ainsi la marque des 86 points.

Robert a maintenant 89 points (36-53) en 44 matchs, ce qui lui vaut le troisième rang au classement des pointeurs de la LHJMQ, à seulement 15 points d’un certain Alexis Lafrenière. Ce qui n’est pas rien.

Humble dans ses succès individuels, Félix Robert a plutôt vanté le caractère démontré par son équipe dimanche.

En retard 2-1 après 40 minutes de jeu, le Phœnix a explosé pour trois buts en troisième période pour ainsi récolter une 11e victoire consécutive.

« Ce n’est jamais facile les voyages en Abitibi. En plus du déplacement, les Huskies et les Foreurs nous attendent toujours de pied ferme. On a des blessés dans l’équipe, mais ce qui est plaisant, c’est de voir que chaque soir, il y a un nouveau gars qui nous aide à gagner. Ça démontre notre profondeur, et notre caractère », a dit le numéro 71.

« Oui, c’est une saison de rêve, pour moi, mais aussi pour l’équipe. On est premiers au Canada. De mon côté, je sais que je pars de loin et je ne pensais pas amasser autant de points chez les juniors, lorsque j’évoluais au niveau collégial AAA. En même temps, ces records personnels, ce n’est pas quelque chose qui me préoccupe. Oui, je vois passer ces infos-là sur les médias sociaux, mais ce n’est pas mon objectif ultime. Ici, on veut finir premier au classement et se rendre loin en séries », a-t-il dit.

« Félix, c’est notre leader à l’attaque. Il compétitionne à chaque présence et c’est lui qui met la barre pour l’intensité de l’équipe. Les Huskies lui ont mis deux ou trois joueurs sur le dos pendant le match, mais ça ne l’a pas arrêté », a dit l’entraîneur-chef Stéphane Julien.

Le Phœnix, on le rappelle, a battu les Foreurs de Val-d’Or par 9-4, samedi.

C’est justement Robert (35e) qui a lancé Sherbrooke en avance, en première période, dimanche.

Mais les Huskies ont répliqué avec deux buts, inscrits à la suite d’échappés, pour prendre les devants 2-1 après 40 minutes.

Patrick Guay (21e), Alex-Olivier Voyer (41e) et Félix Robert (36e) ont marqué pour Sherbrooke en troisième, en route vers la victoire.

Bailey Peach a récolté trois passes dans le match. Le gardien Samuel Hlavaj a stoppé 25 des 28 lancers dirigés vers lui.

L’avantage numérique du Phœnix a encore une fois été solide avec deux réussites en cinq tentatives.

« On a connu une première période décevante. On aurait dit que les gars jouaient avec des bottes de ski aux pieds et des plâtres aux poignets. On a rebondi fort en deuxième, on a créé des chances de marquer. On aurait pu inscrire deux ou trois buts », a dit Stéphane Julien.

« On a réussi à capitaliser en avantage numérique, une fois de plus. Ce sont deux grosses victoires, en Abitibi, et ce, malgré l’absence de Samuel Poulin, Xavier Parent, Vincent Anctil et Benjamin Tardif, qui s’est blessé samedi. Des gars comme Nathaël Roy, samedi, et Patrick Guay, dimanche, ont marqué de gros buts pour nous. »

Le Phœnix sera de retour à l’entraînement mardi, en prévision de la visite des Foreurs de Val-d’Or, vendredi au Palais des sports.

« Les gars vont avoir une journée de congé. On veut soigner les bobos. On vient de terminer un marathon de matchs en deux semaines et on doit recharger les batteries », a dit Stéphane Julien.

Avec 102 points en 61 parties, le Phœnix devance maintenant les Wildcats de Moncton par sept points, au sommet du classement de la LHJMQ. Moncton a un match en main.