Les protégés de Jean-Philippe Gauthier devront offrir leur meilleur football, samedi, lors du match quart de finale qui les oppose aux Islanders de John-Abbott.

Face à John-Abbott, les Volontaires devront exceller

SHERBROOKE — Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke retrouvent un adversaire qu’ils connaissent bien, au premier tour éliminatoire du football collégial division 2, samedi. En effet, ce sont les Islanders de John-Abbott qui ont éliminé Sherbrooke l’an passé.

Précisons tout de suite que les Volontaires se sont compliqué un peu la vie lors de la fin du calendrier régulier. Ils avaient la chance d’accueillir ce premier match à la maison, avec au moins une victoire à leurs deux derniers matchs du calendrier.

Cependant, des défaites face à Beauce-Appalaches et à l’Outaouais forcent les troupiers à disputer ce premier match sur la route, face à une équipe qui possède l’un des meilleurs quarts-arrière de la division 2 en Jack Zergiotis.

Ce dernier a dominé dans la majorité des catégories offensives pour les quarts; 2390 verges de gain aérien, 24 passes de touchés et seulement six interceptions.

Les Islanders ont conclu avec une fiche de 6-2, tandis que Sherbrooke a terminé avec une fiche de 3-5.

« On ne se fait pas de cachettes, il faudra le contenir le mieux possible. Il a un bras incroyable. Notre plan défensif est centré sur lui, c’est certain », confirme Jean-Philippe Gauthier au sujet de Zergiotis.

Ce dernier fera confiance, pour un deuxième match de suite, au quart-arrière de deuxième année Zachary Côté, qui remplace Pierre-Olivier Potvin, victime d’une fracture du péroné lors du match en Beauce.

Styles différents

« Avec Zach, on a modifié un peu notre approche offensive. On montre des jeux et des formations différentes. Ça peut être un avantage pour nous, on n’a joué qu’une fois contre John-Abbott cette saison, et c’était PO Potvin notre quart. D’ailleurs, les deux gars présentent des styles différents. Zach est un quart très mobile, tout comme Pierre-Olivier, mais il a des changements de direction très efficaces. Il a un sens du football très aiguisé et c’est le genre de gars qui trouve toujours le moyen de gruger des verges à chaque jeu. »

« Parallèlement, le jeu de nos receveurs devra être meilleur. S’il y a un volet un peu moins fort de la défensive des Islanders, c’est par la voie des airs. Il faudra attaquer ça, tout en continuant à avoir un jeu au sol efficace, avec Félix Noël. »

Ce dernier a connu un fort match, face aux Griffons de l’Outaouais, avec 135 verges au sol en 17 portées.

« Félix a joué un gros match, il a utilisé sa vitesse et il a été agressif dans ses courses. Il est aussi très efficace sur les unités spéciales, puisqu’on l’utilise comme retourneur », a dit Jean-Philippe Gauthier.

Sherbrooke et John-Abbott se sont affrontés une fois, en saison, une victoire de 37-15 des Islanders, le 22 septembre dernier.

« C’est une grosse semaine de préparation. Rendu en éliminatoires, c’est « do or die ». Il faut que les joueurs soient prêts à faire les sacrifices pour jouer une semaine de plus. On n’a rien changé à notre préparation. On a la même planification et on demande la même rigueur aux jeunes. Cependant, si d’habitude on leur demande d’être très bon en préparation, là on leur demande d’être excellent. »

L’affrontement est prévu samedi à 19 h 30.