Kevin Kwasny a subi une blessure grave au cerveau lors d’un match de football des Gaiters le 10 septembre 2011.

Entente hors cour entre Bishop’s et la famille Kwasny

(MONTRÉAL) Le procès en cour civile opposant l’ancien joueur de football Kevin Kwasny à l’Université Bishop’s, qui devait démarrer ce matin au Palais de justice de Montréal et durer 13 jours, n’aura pas lieu. Une entente hors cours est intervenue entre les deux parties.

Par voie de communiqué en fin de journée jeudi, Kevin et ses parents Géraldine et Gregg Kwasny ainsi que l’Université Bishop’s confirment qu’« une entente de règlement hors Cour est intervenue dans la cause impliquant l’Université Bishop’s et son ancien étudiant athlète Kevin Kwasny. Kevin a subi de graves blessures au cerveau durant un match de football le 10 septembre 2011. L’entente de règlement a été conclue sans admission de responsabilité, et les modalités de l’entente sont confidentielles. »

Lire aussi:  Kevin Kwasny poursuit Bishop's pour 13,7 M$

« Kevin et sa famille sont satisfaits de l’entente. Ils ont hâte d’obtenir pour Kevin des traitements supplémentaires pour l’aider à améliorer sa condition autant que possible. La famille Kwasny est éternellement reconnaissante de tout le soutien qu’elle a reçu de tant de personnes depuis que Kevin a subi ses blessures », ont rapporté les avocats de la famille Kwasny, Robert et Stuart Kugler, et Jamie Kagan.

« Nous sommes heureux du fait que Kevin aura accès aux ressources dont il a besoin » a dit Michael Goldbloom, Recteur de l’Université Bishop’s, toujours dans le communiqué.

Rappelons que l’ancien ailier défensif des Gaiters de Bishop’s poursuivait l’institution d’enseignement anglophone de Sherbrooke pour 13,7 millions de dollars à la suite d’une blessure subie par le jeune homme lors d’un match de football universitaire, le 10 septembre 2011 contre l’Université Concordia.

La famille du jeune footballeur qui avait été victime d’un hématome cérébral a toujours soutenu qu’il avait été forcé de jouer avec une grave commotion cérébrale même s’il avait averti un responsable de l’équipe de son état.

Le 10 septembre 2013, la famille avait déposé une poursuite de 7,5 millions de dollars, qui a été majorée à 9,3 millions en 2014.