Émy Béliveau participera aux Jeux de la Francophonie, en Côte d'Ivoire, à la fin juillet.

Émy Béliveau aux Jeux de la Francophonie

La sprinteuse du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke Émy Béliveau fera partie de l'équipe canadienne d'athlétisme qui participera aux Jeux de la Francophonie, lesquelles se dérouleront en Côte d'Ivoire du 21 au 30 juillet.
La jeune femme originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, qui a récemment terminé une première année en éducation physique et à la santé à l'Université de Sherbrooke, a appris la confirmation de sa participation au cours des dernières heures.
Une participation qui n'était pas tout à fait planifiée, mais qui vient en quelque sorte récompenser une première saison universitaire hors du commun.
En effet, la jeune femme fut la première dans l'histoire du programme d'athlétisme Vert & Or a remporté le titre de recrue de l'année et d'athlète de l'année sur piste sur la scène canadienne.
Une année monstrueuse conclue avec la récolte d'un titre canadien sur 60 m et deux records personnels, au 60 m et au 300 m.
Elle s'est également distinguée sur la scène provinciale avec deux médailles d'or aux épreuves de 60 m et 300 m du Championnat RSEQ à Québec, tout en décrochant des médailles au relais 4 x 200 m (argent) et 4 x 400 m à l'événement, aidant l'équipe féminine de Sherbrooke à remporter sa troisième victoire consécutive de la bannière du RSEQ.
« C'est en effet toute une surprise. J'ai reçu la confirmation de mon acceptation il n'y a pas longtemps. Pour moi, ça représente beaucoup. Depuis que je suis toute petite que je veux revêtir l'unifolié et représenter le Canada sur la scène internationale. Ça arrive enfin, je suis vraiment contente! » a dit la jeune femme qui participera au 100 m et au relais 4 x 100 m.
La jeune femme de 21 ans a été invitée par Athlétisme Canada à un camp de perfectionnement, en Floride début avril, où elle a pu courir lors de l'événement Florida Relays.
« On était huit filles à ce camp - j'étais la plus jeune - et l'équipe canadienne en a retenu que cinq pour les Jeux de la Francophonie. J'ai rempli le formulaire d'adhésion nécessaire, mais je ne croyais pas être prise à cause du fort calibre des filles. Comme il y a les Championnats du monde cet été aussi, les filles qui vont à cette compétition ne pouvaient aller aux Jeux de la Franco. C'est donc un timing plus qu'intéressant pour moi », a-t-elle expliqué.
Le plan initial d'Émy Béliveau, pour cet été, était de participer aux Jeux du Canada 2017 à Winnipeg, en août, et d'enchaîner immédiatement avec les Jeux mondiaux universitaires, disputés à Taïwan, à la fin de ce même mois d'août.
Béliveau a participé aux Jeux du Canada à Sherbrooke, en 2013, terminant sixième au 100 m et récoltant l'or au relais 4 x 100 m avec l'équipe du Québec.
« Je vais prendre du bagage de course très intéressant, à côtoyer des athlètes de haut niveau. Aussi, ça me rentre sur l'équipe canadienne. Je ne pouvais refuser ça, j'ai vraiment très hâte. »
D'ici là, Émy Béliveau participera à quelques compétitions, comme le Crépuscule André-Grimard cette fin de semaine à l'Université de Sherbrooke, et au championnat canadien d'athlétisme, début juillet à Ottawa, entre autres, afin de décrocher son standard pour les Mondiaux universitaires.
« Je dois réussir un temps de 11,75 secondes pour y accéder. L'an dernier, j'ai fait 11,71 secondes, alors je crois être en mesure de le faire à nouveau. »
Émy Béliveau est attachée au club civil Athlétisme Rive-Sud. Elle est entraînée par Yves Roy, chez le Vert & Or.