Tombeurs des Forestiers d’Amos en trois petites parties, les Cantonniers de Magog poursuivent leur route en séries éliminatoires en accueillant les Élites de Jonquière vendredi.

Élites et Cantonniers, deux équipes aux antipodes

Deux équipes aux antipodes! Voilà ce qui frappe à l’aube de la prochaine série quart-de-finale trois de cinq entre les Cantonniers de Magog et les Élites de Jonquière dans la Ligue midget AAA du Québec qui débutera vendredi à l’aréna de Magog.

D’un côté les Cantonniers avec leurs neuf hockeyeurs de 15 ans et aucun de 17 ans. Entre les deux, 10 adolescents de 16 ans. Dans le camp des Élites, un seul joueur de 15 ans prend place dans l’alignement et quatre autres ont 17 ans. Tous les autres joueurs sont âgés de 16 ans.

De toute évidence, les deux organisations ne partagent pas la même philosophie, mais il faut aussi reconnaître que c’est exceptionnel cette saison dans le cas de la formation de Jonquière d’aligner un seul 15 ans. Par contre, les Cantonniers traînent la réputation de l’organisation dans la ligue qui fait le plus souvent confiance aux patineurs de 15 ans année après année.

Félix Potvin, entraîneur des Cantonniers, ne fait pas un plat de ces chiffres sur l’âge des joueurs et les comparaisons qui peuvent s’établir. « Je ne m’attarde pas du tout à ça. Oui un jeune qui débute dans la ligue à 15 ans aura besoin d’un certain temps pour s’adapter, mais rendu aux Fêtes, il faut prendre ça avec un grain de sel. Ce n’est pas comme si on comparaît des 15 et 16 ans avec un 19 ans. Je ne vois pas du tout notre prochaine série contre Jonquière comme une bataille entre la jeunesse et l’expérience ou la maturité «, indique Potvin.

Fin de saison difficile

Sur la glace aussi tout sépare les deux formations. À débuter par la première position au classement général des Magogois comparativement à la 12e pour Jonquière. Le rendement des deux équipes en fin de saison est encore plus saisissant pour quiconque donne de l’importance aux statistiques. Pendant que les Cantonniers clôturaient la saison avec 11 victoires en 12 parties, les Élites se contentaient de seulement deux victoires à leurs 12 dernières sorties. Une séquence désastreuse qui a suivi leur championnat au Challenge CCM de la Ligue midget AAA à la mi-décembre. Les Jonquiérois ont aussi vu deux de leurs porte-couleurs faire le saut dans la LHJMQ aux Fêtes. On se souvient qu’il en fut de même pour Max-Antoine Melançon chez les Cantonniers.

Lors des deux seuls duels de la saison entre les deux équipes le mois dernier à Magog, les Cantonniers avaient triomphé 4-0 et 5-1. Des pointages qui faussent l’allure de ces deux parties puisque les deux formations étaient au coude à coude au début de la troisième période. Huit des neuf buts marqués par les Magogois lors de cette courte série de deux parties l’ont été au troisième vingt.

Équipe reposée

C’est aussi une équipe reposée que les Cantonniers se préparent à croiser sur leur chemin. En raison de leur titre au Challenge CCM, les Élites ont obtenu un laissez-passer qui leur a donné accès directement à la deuxième ronde des séries. Leur dernière joute remonte au 11 février.

« Ils vont bénéficier d’une bonne préparation avec tous ces jours de repos et à s’entraîner à jouer spécifiquement contre nous. Quand une équipe parvient à se regrouper comme elle l’a fait au Challenge CCM et s’en sortir avec les honneurs, ça m’indique qu’elle ne craint pas les défis. C’est une équipe bien dirigée qui joue dans un système bien peaufiné. Les Élites ne font jamais de cadeau. Il faudra payer le prix », prévient Potvin.