Le quart-arrière Patrick Mahomes (à gauche) et le garde québécois Laurent Duvernay-Tardif célèbrent un touché des Chiefs contre les Titans.
Le quart-arrière Patrick Mahomes (à gauche) et le garde québécois Laurent Duvernay-Tardif célèbrent un touché des Chiefs contre les Titans.

Duvernay-Tardif et les Chiefs au Super Bowl

Associated Press
KANSAS CITY — Patrick Mahomes a réalisé une course exceptionnelle pour inscrire un important touché avant la mi-temps et les Chiefs de Kansas City ont obtenu leur billet pour le Super Bowl en battant les Titans du Tennessee 35-24, dimanche, lors de la finale de l’Association américaine.

Pour la première fois depuis 1970 et pour la troisième fois de leur histoire, les Chiefs auront la chance de soulever le trophée Vince Lombardi.

Dans deux semaines à Miami, les Chiefs affronteront les 49ers de San Francisco.

«C’est fantastique. Ce l’est vraiment, s’est exclamé Mahomes. D’être ici, d’avoir la chance de faire partie de cette édition des Chiefs et de le faire ici au Arrowhead stadium, les gens le méritent. Et nous n’avons pas dit notre dernier mot.»

Andy Reid et le propriétaire des Chiefs Clark Hunt ont soulevé le trophée Lamar Hunt - nommé en honneur de son père - qui récompense l’équipe championne de l’Association américaine.

«Partisans des Chiefs, nous allons jouer au Super Bowl», criait Hunt.

«C’est incroyable», a déclaré Reid, s’adressant à la foule.

Mahomes a une fois de plus été spectaculaire, ajoutant trois passes de touché. C’est toutefois sa course de 27 verges le long des lignes de côtés qui a retenu l’attention dimanche, permettant aux Chiefs de prendre les devants pour la première fois de la rencontre. À partir de ce moment, les Chiefs ont réussi à dominer leurs adversaires au sol et à limiter les déplacements de Derrick Henry sur le terrain.

Mahomes a complété 23 de ses 35 passes pour des gains aériens de 294 verges en plus d’amasser des gains de 53 verges par la course.

Ryan Tannehill a pour sa part réussi 21 de ses 31 passes pour des gains de 209 verges par la voie des airs et a lancé deux passes de touché.

Contrairement à leur défaite la saison dernière face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre, les Chiefs ont pu compter sur Tyreek Hill, Sammy Watkins et Damien Williams en attaque et une défensive revampée.

«Ils ont réussi à doubler tous ces gars-là, a déclaré Mahomes en expliquant la course qui a mené à son majeur. J’ai simplement couru et les gars ont bien bloqué à la fin et j’ai réussi à me faufiler dans la zone des buts.»

Une semaine après avoir comblé un important déficit de 24-0 face aux Texans de Houston, les hommes de Reid ont une fois de plus complété une remontée.

Jeux exceptionnels 

Tirant de l’arrière 10-0 et 17-7, les Chiefs n’ont pas flanché et ont renversé la vapeur en deuxième demie, prenant une avance de 35-17. Reid et son équipe ont par la suite contrôlé le cadran. Mahomes a réussi quelques jeux exceptionnels en variant la longueur de ses passes. Il a notamment repéré Watkins sur une distance de 60 verges pour lui permettre d’enfoncer le clou dans le cercueil des Titans.

Henry a été limité à 69 verges de gains au sol en 19 portées après qu’il eut récolté 588 verges de gains lors de ses trois dernières rencontres.

«(La course), c’est ce qui nous a permis de nous rendre ici», a déclaré l’entraîneur-chef des Titans, Mike Vrabel.

«Nous n’avons pas été en mesure (de le faire face à Kansas City). Nous sentons que nous avons fait ce que nous avions à faire jusqu’à la toute fin. Nous avons tenté de les empêcher de déplacer le ballon sur le terrain, et l’attaque s’est battue. Ce n’est pas le genre de discours que tu prépares pour les gars à la fin de la saison.»