Le Vert & Or a conclu son camp hivernal samedi. L’entraîneur-chef Mathieu Lecompte aura une jeune équipe sous la main en 2018.

Du positif à l’horizon pour le Vert & Or

L’entraîneur-chef de l’équipe de football du Vert & Or dresse un bilan positif du camp d’entraînement hivernal de l’équipe, qui s’est conclu samedi. Mathieu Lecompte a aimé l’attitude de sa jeune équipe, tout en reconnaissant que le chemin à parcourir au cours des prochains mois risque d’être parfois semé d’embûches.

Plus de 90 joueurs ont participé au camp, qui se déroulait toute la dernière semaine au complexe multisports Roland-Dussault.

« Ce fut très positif, la réponse des jeunes fut excellente; je les sens très impliqués dans la réussite du programme. On poursuit notre changement de culture. On a adopté une attitude très militaire, très stricte, on en a demandé beaucoup aux gars et ils ont bien répondu. Les jeunes qui sont entrées dès janvier ont poursuivi leur bon travail pendant le camp. »

Parmi ces jeunes, Lecompte souligne le travail de Charles Davidson-Parent. « C’est une belle prise et il est là pour six ans. L’an dernier, il a vécu des frustrations, car on ne l’a pas fait jouer. On lui a exposé notre plan et il comprend. Il est très rigoureux et discipliné dans ses efforts. Il a ouvert les yeux de plusieurs entraîneurs au camp. »

« J’ai aussi aimé le travail du joueur européen Quentin Offerle. Ce n’est pas le plus gros sur la ligne défensive, mais il se défonce. À tous les jours, il était à mon bureau pour parler technique avec son entraîneur de position Yan Genest. »

Le receveur Philippe Dupont, un ancien des Cougars de Champlain, s’est aussi illustré.

« Il prend de la place en leadership et il a fait de très beaux jeux au camp. Il a un instinct de football au-dessus de la moyenne. Jason Hogan et Billy Jean (l’entraîneur des receveurs) n’avaient que du bon à dire de lui. »

Avec Jason Hogan comme nouveau coordonnateur offensif en place, tous les compteurs sont remis à zéro et les joueurs doivent à nouveau faire leurs preuves afin d’occuper un poste de portant.

C’est le cas au poste de quart, où Alex Jacob-Michaud et Xavier Owens devraient logiquement se faire la lutte.

« Xavier a connu un fort camp. Il sera un joueur à surveiller c’est sûr. Il a un potentiel très élevé. C’est à nous à l’encadrer adéquatement. »

Un pas à la fois

Avec une ligue offensive à reconstruire – quatre des partants de l’an dernier ont été diplômés – et quelques éléments défensifs manquants, pas étonnant que la ligne défensive ait eu le dessus lors du camp d’entraînement.

« On était habitués à voir un front mature, l’an dernier, avec un joueur qui a fait l’équipe d’étoiles au Canada et au Québec (Francis Lapointe) et un autre qui a fait l’équipe d’étoiles au Québec (Antoine Demers). On a vu au camp des jeunes incroyables, qui étaient recrutés partout; là, ils ont réalisé le calibre universitaire. Il va falloir bâtir tout ça », a dit l’entraîneur-chef.

« On a une équipe qui sera jeune, avec beaucoup de gars de première et de deuxième année, avec quelques gars de quatrième et de cinquième. On va donner le meilleur, on est conscient de la situation, on va bâtir avec nos jeunes. »

Notons en terminant que Kevin Régimbald occupera le poste d’entraîneur des unités spéciales de la formation du Québec MU18 qui participera à la Coupe Canada l’été prochain.

Et c’est Fabrice Raymond, des Gaiters de Bishop’s, qui dirigera l’unité défensive d’Équipe Québec.