Le Centre Julien-Ducharme pourrait subir une cure de rajeunissement en accueillant d'autres plateaux sportifs, comme des glaces servant à la pratique du curling.

Du curling au Centre Julien-Ducharme?

Après avoir regardé vers le secteur du boulevard de l'Université, la Ville de Sherbrooke envisage maintenant la possibilité d'annexer un complexe de curling au Centre Julien-Ducharme, a appris La Tribune.
Sans nécessairement mettre l'option de côté en ce qui concerne le projet des cinq glaces près du Complexe Thibault GM, la Ville entreprendra des travaux d'expertise de l'ordre de 4500$ menés par un ingénieur afin de vérifier la qualité de la structure du Centre Julien-Ducharme.
Rappelons que le Club de curling de Sherbrooke pourrait être obligé de quitter l'édifice de la rue des Abénakis en prévision de la construction du futur pont des Grandes-Fourches.
«Nous sommes encore en discussion avec le ministère des Transports concernant le tracé envisagé pour le futur pont des Grandes-Fourches, indique Vincent Boutin, responsable des sports et des loisirs. Si l'on doit déplacer le pont vers le stationnement du Club de curling de Sherbrooke près de la place Nikitotek, on devra probablement trouver un nouvel endroit pour accueillir le club. Et dans notre politique d'un club, une ville, on souhaite fusionner celui de Lennoxville à celui de Sherbrooke. Sinon, on conservera le statu quo.»
Tel que mentionné dans un article publié dans nos pages au mois de mai dernier, d'autres scénarios existent comme celui de conserver le Club au même endroit malgré la perte du stationnement, ce qui ne plaisait pas nécessairement à la majorité des membres.
Une cure de rajeunissement
Le projet au Centre Julien-Ducharme va au-delà du curling. En fait, la Ville aimerait dynamiser l'endroit en offrant la possibilité à la population de pratiquer d'autres sports. Rappelons que ce centre abrite déjà une patinoire ainsi que des plateaux sportifs comme des terrains de badminton.
« Avec ces travaux d'ingénierie, on veut en quelque sorte vérifier ce que le Centre Julien-Ducharme a dans le ventre afin de saisir l'occasion de varier les activités. On ne fait pas tout cela juste pour le curling. Si les coûts sont trop élevés selon nos données, on devra toutefois changer notre stratégie et regarder les autres options qui s'offrent à nous », mentionne Vincent Boutin.
En fusionnant les deux clubs dans l'arrondissement Fleurimont, la ville croit effectuer un beau compromis sur le plan géographique puisque l'endroit serait facilement accessible pour les membres de Lennoxville comme pour les 200 membres du Club de curling de Sherbrooke.
À Lennoxville, ce ne sont toutefois pas tous les membres qui semblent accueillir favorablement la fusion des deux clubs, puisque certains joueurs appréciaient la proximité des deux glaces situées sur la rue Speid, entre les deux écoles primaires de Lennoxville, malgré l'état de détérioration des lieux.