Selon Renaud Légaré, président de l’équipe, le rayonnement qu’ont les Cantonniers cette saison paraîtra l’an prochain.

Du bon travail récompensé

SUDBURY – Tout comme les joueurs des Cantonniers, le président et directeur général de l’équipe magogoise, Renaud Légaré, vit sa première coupe Telus. Celui qui est impliqué avec la formation depuis 2006 est fier du travail accompli par toute l’organisation.

« C’est super valorisant pour tout le club, affirme celui qui est également restaurateur. C’est un travail d’équipe. Nous, on opère au deuxième étage, mais tout le monde a fait sa petite part. Autant l’école, les pensions, ceux qui s’occupent de la nourriture sur la route, le groupe d’entraîneur, c’est un peu grâce à ces gens-là. »

Le passionné de hockey donne beaucoup d’heures à l’organisation depuis plus d’une décennie. « C’est un emploi bénévole, assure-t-il. Je ne suis pas payé pour venir à Sudbury : je prends une semaine à mes frais. Je suis bénévole, car j’aime ça. Je fais ça pour les jeunes. On essaie de bien les encadrer. »

S’il a la chance de participer à une prochaine édition de la coupe Telus, Renaud Légaré se préparerait différemment. « C’est un peu nouveau pour l’organisation. On s’est informé auprès des autres équipes pour savoir ce que ça prenait. On arrive ici et il y avait des petites surprises. »

« J’aurais amené des produits souvenirs pour donner aux bénévoles, mais je n’y ai pas pensé, poursuit-il. J’aurais pu amener des cartes de hockey de Félix Potvin. Par ailleurs, la planification du menu à l’hôtel est correcte, on l’a arrangée sur le tas, mais je l’aurais organisé mieux que ça. On ne veut pas de la pizza après les matchs ! », sourit-il.

Si un mouvement s’organise pour amener le tournoi en Estrie, M. Légaré ne dirigera pas le comité. « Je ne serai pas à la tête d’un comité pour accueillir la coupe Telus en région. Je vois l’organisation ici à Sudbury et c’est quelque chose. Juste à voir le tas de bénévoles qu’il y a ici, je ne suis pas certain qu’on puisse trouver ça à Magog », pense-t-il.

Du bon pour l’an prochain

Selon M. Légaré, le rayonnement qu’ont les Cantonniers paraîtra l’an prochain. « Le fait qu’on a gagné la coupe Jimmy-Ferrari devant un aréna plein, ça va faire en sorte que les gens vont être là en début de saison, analyse l’homme d’affaires. Ils vont venir voir le produit qu’on peut leur donner. Si l’équipe performe bien en début de saison, ça va nous aider. »

Le support des partisans en séries éliminatoires est encourageant pour l’avenir. « L’engouement qu’on a cette année, c’est indéniable. Je pense que les gens sont chanceux de pouvoir suivre l’équipe, même de loin, via la présentation du match au Théâtre Magog », commente M. Légaré.

Cependant, la lutte avec le Phœnix pour gagner les partisans demeure féroce. « On bataille pour le même amateur de hockey, évalue Renaud Légaré. J’ai plus de Magogois aux Cantonniers, mais mes Magogois qui s’en vont voir le Phœnix, ils dépensent leur dollar loisir au Phoenix. Si le Phœnix joue le mercredi, les gens n’ont pas un autre 20 $ pour venir nous voir le vendredi. », résume-t-il.