Le drame familial est survenu tôt lundi matin.
Le drame familial est survenu tôt lundi matin.

Drame de Windsor: l’ancien Sags Serge Dubois parmi les victimes

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Plusieurs partisans de longue date des Saguenéens de Chicoutimi ont été sous le choc, lundi soir, en apprenant que Serge Dubois, un ancien attaquant de la première édition des Sags durant les années 1973 à 1978, était l’une des deux victimes du drame familial survenu tôt lundi matin, à Windsor, en Estrie.

Les victimes sont Serge Dubois, 62 ans, et Daniel Royal, 63 ans. Selon ce qui a été rapporté par les collègues de La Tribune de Sherbrooke, Daniel Royal, qui serait le beau-frère de Serge Dubois, se serait présenté au domicile de Dubois tôt lundi matin. Des coups de feu ont été entendus et à leur arrivée, les policiers ont découvert trois personnes inanimées, soit deux hommes et une femme.

Les deux hommes sont morts et la femme, grièvement blessée, reposait toutefois dans un état stable. Le lien entre les victimes restait à être confirmé dans le cadre de cet homicide.

Hockeyeur

Malgré un petit gabarit de 5’07, 150 livres, Dubois ne semblait pas avoir peur de ses adversaires. À la première saison des Sags, Dubois avait amassé 11 passes et 22 minutes de punitions en 37 matchs. La saison suivante, il a récolté 45 points, dont 39 passes en 70 parties... et 44 minutes de punition. Il a atteint un sommet personnel au cachot à sa troisième saison (1975-76), avec un total de 76 minutes de pénalités en 71 matchs, tout en cumulant 43 points (dont encore 39 passes). À sa dernière saison, il a connu sa meilleure production offensive, avec 57 points en 58 matchs, dont 23 buts, et seulement 28 minutes de pénalités.