Gérard « Gerry » Plamondon est le doyen des anciens joueurs des Canadiens de Montréal. Il a remporté la coupe Stanley en 1946.

Douze nouveaux immortels du sport

Tout le gratin du monde du sport en Estrie était réuni mercredi afin d'accueillir les 12 nouveaux membres du Panthéon des Sports de Sherbrooke. Sept athlètes, deux bâtisseurs, deux événements et une équipe ont maintenant leur place permanente en bordure du lac des Nations.
« C'est une belle classe, souligne Jean Perrault, ex-maire de Sherbrooke et président du conseil d'administration du Panthéon des Sports de Sherbrooke. L'objectif du Panthéon, c'est de faire connaître les Sylvie Daigle, Robert Bédard et autres aux plus jeunes. Si on ne faisait pas cela, je crois que la mémoire collective du sport à Sherbrooke serait perdue. »
Le doyen des Canadiens
Parmi les intronisés figure Gérard « Gerry » Plamondon, le dernier joueur encore vivant de l'édition des Canadiens de Montréal qui a remporté la Coupe Stanley en 1946.
« C'est tout un honneur surtout avec tout le monde présent ici. J'espère me rendre à 100 ans », raconte l'homme de 93 ans, qui suit encore assidûment les matchs des Canadiens.
M. Plamondon travaille encore régulièrement au magasin familial sur la rue Montréal à Sherbrooke.
Robert Claude Richardson est intronisé en tant que pionnier du ski alpin canadien. Il a participé aux Jeux olympiques d'Oslo en 1952. Il a inscrit un temps qui ne sera battu que 20 ans plus tard. Selon ceux qui l'ont vu skier, il était le meilleur skieur canadien de sa génération. Le natif de Magog a dessiné plusieurs pistes du mont Owl's Head, où il a travaillé jusqu'en 1995.
Le footballeur Tom Nütten est le seul Québécois à avoir une bague du Super Bowl. Il a remporté les grands honneurs avec les Rams de Saint-Louis en 2000. M. Nütten n'a toutefois pas pu être présent à la cérémonie.
« Il réside à Naples en Floride et son restaurant a été durement frappé par l'ouragan Irma, confirme Jean Perrault. Son billet d'avion était déjà acheté. Il voulait venir ici. »
M. Nütten a joué en tout 78 matchs dans la NFL.
Bien peu de gens connaissent George Povey. Il a contribué, au début du 20e siècle en compagnie d'Eugène Lalonde, à créer l'équipe de hockey du Canadien de Sherbrooke. Athlète hors pair, il est considéré comme le premier véritable bâtisseur du sport à Sherbrooke. Il a maintenant sa place au Panthéon.
Bertrand Fabi, pas juste un boulevard
« Tout le monde connaît la rue, mais on veut faire connaître l'athlète. C'est quelqu'un qui a un peu été oublié. »
C'est de cette façon que Jean Perrault a présenté le coureur automobile Bertrand Fabi, décédé le 22 février 1986. Le Sherbrookois a perdu la vie lors en faisant une sortie de piste lors d'essai de Formule 3 en Angleterre.
Avant cette fin tragique, Bertrand Fabi avait connu tellement de succès qu'il avait le titre de « futur Gilles Villeneuve ». Plusieurs experts du sport automobile le comparaient même à Ayrton Senna.
Au tennis de table, Hélène Bédard a pratiquement tout raflé. La native d'Ascot Corner a remporté le titre de championne junior canadienne en 1984 et en 1985. Elle a atteint la finale du championnat national sénior en 1987 en plus d'être championne au pays en double mixte et en double féminin en 1989 et 1992 respectivement.
« Quand j'ai commencé à jouer, on appelait aux sports à La Tribune pour donner des résultats et les gens nous disaient qu'on n'était pas au bon endroit. On a fait beaucoup de travail pour démystifier le tennis de table dans la région. On a fait beaucoup d'éducation. On a fait beaucoup de chemin depuis. »
Mme Bédard se consacre maintenant à la gestion de son entreprise à Ascot Corner.
Annie Martin
« Chaud au coeur »
Annie Martin est bien connue des amateurs de volleyball sherbrookois. Elle fait son entrée au Panthéon âgé de seulement 36 ans. Elle a aidé le Vert & Or à remporter le championnat national de volleyball en 2003 et 2005. En volleyball de plage, elle s'est qualifiée pour les Jeux olympiques d'Athènes où elle a obtenu une 5e place historique.
« C'est un grand honneur. Je viens de la région de Montréal, mais je suis une Estienne d'adoption. Que les gens de la communauté prennent le temps de reconnaître mes apports au sport dans la région, ça fait chaud au coeur. »
Annie Martin est maintenant entraîneure adjointe avec le Vert & Or en plus d'aider à préparer la relève canadienne au volleyball de plage.
S'ajoutent à ces intronisés, le bâtisseur Roger Frot et Yvon Lamarche (voir autre texte en page 30), les équipes de basketball féminin des Gaiters de 1982-1983 et 1983-1984. Dans la catégorie des événements, les Jeux d'été du Québec de Sherbrooke de 1977 et les Jeux du Canada 2013 ont été immortalisés.
32 plaques de granit figurent maintenant au Panthéon des Sports de Sherbrooke aux abords du lac des Nations.
« On a fait faire une étude historique et nous avons plus de 450 personnalités de sports en banque pour les prochaines années, assure Jean Perrault. Nous avons des critères très précis qui sont objectifs et non émotifs. On ne le fait pas parce qu'on doit le faire, on le fait parce que les intronisés le méritent. »