Contenu commandité
Dossier LNH
Dossier LNH
Frédérick Gaudreau va changer de chandail. 
Frédérick Gaudreau va changer de chandail. 

Frédérick Gaudreau avec les Penguins

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Après avoir passé six ans dans l’organisation des Predators de Nashville, Frédérick Gaudreau va tenter sa chance dans celle des Penguins de Pittsburgh.

Le Bromontois a signé un contrat d’un an, à deux volets, avec l’organisation de Sidney Crosby. Il gagnera 700 000 $ en devises américaines s’il joue dans la Ligue nationale, une légère augmentation par rapport à ce qu’il touchait avec les Predators quand il se retrouvait dans la grande ligue.

«Les choses sont allées très vite, beaucoup plus vite que je le prévoyais, a expliqué Gaudreau samedi matin. Mais je suis content de ce qui m’arrive.»

Pas moins de sept équipes ont démontré de l’intérêt envers l’attaquant de 27 ans à la suite de l’ouverture du marché des joueurs autonomes. Et il a eu des discussions sérieuses avec quatre d’entre elles. Le Canadien ne fait pas partie des clubs qui lui ont démontré de l’intérêt.

«J’avais dit cette semaine que j’étais à la recherche d’une équipe qui représentait un bon fit pour moi et, même s’il y a une tonne de choses à considérer, je pense que les Penguins représentent une bonne opportunité. J’ai parlé à plein de monde et tous et chacun me disent que l’organisation récompense l’effort et le mérite. Et ça, c’est une valeur qui me rejoint.»

Pour la première fois de sa carrière chez les pros, Gaudreau évoluera aussi dans l’Est, qu’il joue dans la LNH ou dans la Ligue américaine. Les occasions de le voir à Montréal seront donc plus nombreuses. Dans la LAH, l’équipe des Penguins est située Wilkes-Barre/Scranton, aussi dans l’État de la Pennsylvanie, et dispute des matchs à Laval, là où évolue le club-école du Canadien.

«Ça va faire drôle de jouer dans l’Est après toutes ces années dans l’Ouest», a-t-il avoué.

En 84 matchs de saison régulière avec les Predators, il a amassé huit points, dont trois buts. Mais en huit rencontres des séries, il a marqué trois buts, les trois en finale de la Coupe Stanley de 2017, ironiquement face aux Penguins. Il était alors devenu le premier joueur depuis 1944 à enfiler ses trois premiers buts en carrière dans la LNH en pleine finale!

À Milwaukee, dans la Ligue américaine, il a récolté 172 points, dont 77 buts, en 280 matchs.

Stressant

C’est la première fois que Gaudreau était joueur autonome. Et il a avoué qu’il avait trouvé le processus menant à sa signature un brin stressant.

«Toutes les équipes ont une liste de joueurs qui les intéressent et, quand ça ne fonctionne pas avec un, elles passent à l’autre. Ce qui fait que tu as un peu de pression sur les épaules quand tu reçois une offre. Mais c’est correct, ça fait partie du jeu.»