Alex D'Orio a été fort occupé face à l'équipe de sa ville natale, le Phoenix de Sherbrooke.

D'Orio ne peut ralentir Guay et le Phoenix

Le Sherbrookois Alex D'Orio a été bombardé par l'équipe de sa ville natale et le gardien des Sea Dogs s'est incliné par la marque de 5 à 2 contre le Phoenix samedi à Saint-John.

L'Estrie était à l'honneur lors du deuxième match du Phoenix dans les Maritimes: le Sherbrookois William Villeneuve a inscrit son premier but en carrière dans la LHJMQ en première période, mais son ancien coéquipier des Cantonniers de Magog Patrick Guay lui a donné la réplique en nivelant la marque au deuxième tiers, un cinquième but en autant de matchs pour la recrue.

« J’avais déjà eu quelques bonnes occasions de marquer cette saison, mais cette fois, ça y’est! J’espère que ce sera le premier d’une longue série maintenant que la glace est cassée. J'ai juste hâte de gagner désormais. Ça commence à jouer sur le moral, mais on retire du positif depuis quelques matchs », a lancé Villeneuve.

« Quand j'ai vu William marquer, j'étais content pour lui, admet Patrick Guay. Ensuite, j'étais juste heureux de remettre notre équipe dans le match. »

Bailey Peach a poursuivi l'élan offensif des Oiseaux en déjouant D'Orio avec son patin et Taro Jentzsch a accentué l'avance des visiteurs avec un tir du poignet franc dans la partie supérieure. 

Alors que D'Orio se trouvait au banc des siens après avoir reçu 52 tirs, les Sea Dogs ont marqué avec six attaquants sur la glace, l'oeuvre de Mathieu Boucher. Brendan Cregan a cependant tenu le coup jusqu'à la fin en limitant les dégâts. Alex-Olivier Voyer et Benjamin Tardif ont conclu le match avec un but dans un filet désert.

« Alex est le meilleur gardien de la LHJMQ et je ne suis pas gêné de le dire », a avancé Villeneuve.

« Donner une chance à mon équipe de gagner, c'est ma mission chaque soir, a soutenu D'Orio. Je ne peux pas marquer de buts. L'effort est là depuis quelques matchs, au moins. »

« La loi de la moyenne a parlé, a affirmé Voyer. Alex est excellent, on s'attendait à se buter à lui quelques fois. On l'a eu à l'usure. C'est plaisant de voir que les quatre gars de l'Estrie ont bien joué. C'est toujours motivant d'affronter des amis. »

Ce n'est donc pas contre le Phoenix que les Sea Dogs ont pu retrouver le chemin de la victoire, encaissant ainsi un 16e revers de suite. Placé au 8e rang, Sherbrooke a pour sa part gagné une septième partie lors de ses huit dernières sorties.

« Comme entraîneur, je ne voulais pas que notre équipe soit celle qui mette fin à la série de 15 défaites des Sea Dogs. J'y pensais à 3-2, mais je serais surpris que ce soit venu en tête de mes joueurs », avoue Stéphane Julien.

Le Phoenix a pris la direction de Bathurst immédiatement après sa rencontre pour y disputer une dernière partie en trois soirs dans les Maritimes dimanche. 

William Villeneuve se réjouissait d'avoir marqué son premier but dans la LHJMQ, mais le Sherbrookois a hâte de goûter à la victoire.