Mathis Dorcal-Madore domine les gardiens de la Ligue de hockey midget AAA du Québec avec une solide moyenne de buts alloués par match aussi basse que 1,57.

Dorcal-Madore savoure sa chance

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Cantonniers de Magog ont eu la main heureuse en réclamant le gardien Mathis Dorcal-Madore lorsque celui-ci a été retranché du camp d’entraînement des Estacades de Trois-Rivières. Cinq mois plus tard, Dorcal-Madore affiche la meilleure moyenne de buts alloués de la ligue à 1,57.

Son taux d’efficacité qui se chiffre à ,923 est aussi un des meilleurs de la Ligue midget AAA du Québec. Avec 14 victoires à son crédit, le même total que son coéquipier Rémi Delafontaine, seul Thomas Couture des Chevaliers de Lévis le devance avec 15.

Le cerbère de Victoriaville est particulièrement intraitable depuis le mois de décembre. « C’est le fruit d’un travail intense avec notre instructeur des gardiens Alex Carrier. Il connaît son métier et il est patient. Il veut qu’on progresse et il prend le temps qu’il faut pour nous aider à corriger certaines petites lacunes qui font parfois une énorme différence », a révélé Dorcal-Madore.

Celui-ci a également profité d’un petit conseil de l’entraîneur-chef Félix Potvin. « Même s’il a connu une longue carrière dans la Ligue nationale comme gardien, Félix laisse toute la place à Alex pour travailler avec Rémi et moi. Il ne s’interpose jamais sauf une fois dans mon cas. Je venais de connaître une sortie difficile et après le match il m’a glissé quelques mots qui m’ont aidé à me relancer. Ce n’est pas l’entraîneur le plus bavard, mais ses paroles sont toujours sensées et bien placées. Tous les joueurs de l’équipe réalisent à quel point nous sommes chanceux de jouer pour un entraîneur comme lui », d’alléguer Dorcal-Madore qui, de toute évidence, ne s’ennuie pas des Estacades de Trois-Rivières.

« Le territoire des Estacades regorgeait de bons gardiens cette année. Je savais que ce serait difficile de me tailler un poste avec eux. Je n’ai rien à redire, mais en toute honnêteté, je ne pensais jamais me retrouver avec l’équipe championne des deux dernières années. Et vous voyez encore le genre d’équipe qu’il y a à Magog cette saison. Les gars sont incroyables », a fait valoir le portier de 16 ans.

Pression

En s’amenant à Magog tout juste avant le jour un de la saison, Dorcal-Madore ne s’est jamais senti comme un voleur. « Je pense que je n’avais rien à prouver à personne et justifier ma place. Je ne ressentais pas du tout de pression supplémentaire. Au contraire, mes nouveaux coéquipiers m’ont accueilli comme si j’étais un des leurs depuis toujours. Je voulais juste faire une bonne impression à mon premier départ. »

Dorcal-Madore ne se préoccupe pas de ses statistiques. « Je veux juste voir l’équipe gagner. Rémi et moi on s’entend à merveille. On y va un match à la fois. Le premier rang du classement général n’est pas encore dans la poche. Lévis n’abandonne pas », a mentionné Dorcal-Madore.

Mercredi soir à l’aréna de Magog, les Cantonniers seront les hôtes des Lions du Lac St-Louis.