Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’édition gagnante de 2014 dans la catégorie AA, les Athlétiques de Sherbrooke.
L’édition gagnante de 2014 dans la catégorie AA, les Athlétiques de Sherbrooke.

Difficile d’être maître chez soi

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
« Gagner le Tournoi de baseball pee-wee de Fleurimont, c’est comme gagner la coupe Stanley à la maison ! » L’entraîneur Marc Sauriol ne pouvait pas mieux décrire les sentiments reliés à la conquête du trophée Alain-Thivierge. Parce que tout comme les séries de la LNH, le chemin est long avant de se rendre à la finale et rares sont les équipes de Sherbrooke qui ont réussi l’exploit.

Il faut remonter jusqu’en 2014 pour voir le nom d’une équipe locale être gravé sur le trophée du Tournoi de baseball provincial A-AA de Fleurimont. Avant ce triomphe, une équipe de Sherbrooke avait aussi réussi l’exploit en 1999.

Cette fois, on célébrera le 30e anniversaire du Tournoi. C’est donc dire que seulement deux équipes ont remporté les grands honneurs lors des 21 dernières années...

« C’est un peu normal quand on sait à quel point le bassin de joueurs est plus important à Montréal ou dans les autres grands centres, soutient l’entraîneur Marc Sauriol. Ici à Sherbrooke, on compte sur moins de joueurs. Notre édition de 2014 était par contre exceptionnelle. J’ai aussi entendu dire que le club AA de Sherbrooke cette année est très bon. Qui sait ? Peut-être que Sherbrooke arrivera enfin à soulever le trophée à nouveau cet été ! »

Les Athétiques pee-wee AA avaient pourtant bien mal commencé le match ultime. En tirant de l’arrière 5 à 0, l’entraîneur a procédé à un changement de lanceur après seulement une manche. 

« Je tenais à envoyer un gaucher sur le monticule, mais la stratégie n’avait pas fonctionné. J’ai donc demandé à Loïc Jolicoeur-Pomerleau de prendre la relève. On a finalement gagné 7 à 5 ! » se rappelle Marc Sauriol. 

« Je me souviens de ce match comme si c’était hier, admet pour sa part le lanceur, Loïc Jolicoeur-Pomerleau. Marc a raison quand il compare ça à notre coupe Stanley. Parce que c’est notre tournoi et ça se déroule sur notre terrain, devant nos spectateurs, donc on lui accorde une plus grande importance. C’est certainement l’un des plus beaux moments de ma vie au baseball. »

L’adversaire avait bien tenté de trouver une faille dans le jeu des Athlétiques. Un protêt avait été déposé, prétextant que Loïc Jolicoeur-Pomerleau n’était pas admissible au match. Les Orioles ont perdu leur cause. 

« On misait sur tout un groupe. Battre Montréal était notre grande fierté », soutient Marc Sauriol. 

Aujourd’hui, plusieurs membres de cette équipe gagnante se retrouvent avec le Rocket South Shore de Coaticook dans le junior élite, dont les entraîneurs Marc Sauriol et Louis Lachance :

« On compte encore aujourd’hui sur Jason Bégin, Alec Lachance, Henri Sauriol, Jérémy Loiselle et Loïc, qui participaient tous à la conquête du titre du Tournoi pee-wee de Fleurimont en 2014 ! » confirme Marc Sauriol. 

Alec Lachance, Marc Sauriol et Loïc Jolicoeur-Pomerleau portent les couleurs du Rocket South Shore de Coaticook après avoir gagné ensemble le Tournoi provincial pee-wee de Fleurimont en 2014.

Des traditions qui perdurent

La 30e édition sera présentée du 22 au 25 juillet et encore une fois, la traditionnelle douche de ginger ale couronnera les champions de l’édition 2021. Les équipes gagnantes pourront alors se vanter d’avoir gagné l’un des plus beaux tournois pee-wee de la province. 

« Il y a 30 ans, on était une gang d’amis qui voulaient démarrer ensemble un tournoi pee-wee, explique Alain Thivierge, aujourd’hui vice-président de la Classique Pif de Fleurimont. On avait au-dessus de 60 bénévoles. C’est ce qui faisait la réputation du tournoi de Fleurimont. »


« Je me souviens de ce match comme si c’était hier. [...]C’est certainement l’un des plus beaux moments de ma vie au baseball.  »
Loïc Jolicoeur-Pomerleau

Avec lui se trouvait Jacques Bernard, président du baseball mineur de Fleurimont. 

« Si on organisait cet événement, c’était pour gagner le titre du Tournoi de l’année, rien de moins ! » Phrase souvent répétée par Jacques Bernard.

En 1995, son souhait se réalisait. Puis le Tournoi provincial pee-wee de Fleurimont s’est ensuite vu décerner le prix du Tournoi de l’année par Baseball Québec à trois autres reprises sous la présidence de Jean-Pierre Filion (1999), Alain Thivierge (2002) et Marco Leclerc (2005).

Cette année, 12 équipes de niveau A et 16 de niveau AA s’affronteront au parc Quintal. 

Steven Montembeault assure la présidence du tournoi depuis cinq ans. 

Un hommage à l’engagement et au dévouement du défunt Steve Gosselin, très impliqué dans l’organisation de l’événement, sera également rendu.

Steve Gosselin était notamment responsable des marqueurs et des annonceurs. Les prix décernés aux joueurs du match, habituellement remis par les marqueurs et les annonceurs, arboreront désormais son nom.