Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Anthony Munroe Boucher a inscrit le premier but du Phoenix mardi soir.
Anthony Munroe Boucher a inscrit le premier but du Phoenix mardi soir.

Deuxième victoire de suite pour le Phoenix

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Pour la première fois de la saison, le Phoenix de Sherbrooke a remporté deux matchs de suite. Mardi soir, les Sherbrookois ont eu raison de l’Armada de Blainville-Boisbriand par la marque de 4-2, récoltant ainsi une deuxième victoire dans l’environnement protégé de Shawinigan.

Non seulement le Phoenix a-t-il collé une deuxième victoire consécutive, il a finalement battu l’Armada pour une première fois cette saison en cinq rencontres.

L’Armada, on le précise, est l’une des solides formations cette saison dans la LHJMQ, elle qui occupait le troisième rang du classement général du circuit Courteau avec un pourcentage de victoire de 0,750.

Tout ça après avoir battu Shawinigan samedi, une autre des bonnes formations du circuit (0,667, 5e au classement).

On dirait bien que la remontée de quatre buts pour la victoire des Cataractes vendredi dernier a fouetté le Phœnix.

« On a quand même bien joué vendredi dernier, notre première dans la bulle. On a joué un bon 55 minutes. On a eu deux avantages numériques où on a joué avec mollesse, mais depuis ce temps-là, on joue bien. La semaine passée, avant de débarquer à Shawinigan, on a réglé beaucoup de choses, notamment concernant l’éthique de travail, comment on voulait jouer. Et on a fait preuve de cette détermination ce soir. La volonté est là, on est plus structuré, notre éthique de travail est à point et on a capitalisé en avantage numérique quand c’est le temps. On a été chercher un gros but en début de match », a dit l’entraîneur-chef et directeur général du Phœnix, Stéphane Julien.

C’est pourtant l’Armada qui ouvert la marque, par l’entremise de Yaroslav Likhachev (10e), mais le Phoenix a répliqué 54 secondes plus tard, par l’entremise d’Anthony Munroe-Boucher (3e).

Xavier Parent (10e) a doublé l’avance du Phœnix en toute fin de première période, un but inscrit en avantage numérique.

Joshua Roy a marqué le but vainqueur pour le Phœnix en tout début de troisième période, déjà un 15e but pour le jeune attaquant de 17 ans.

Israël Mianscum (5e) fut le dernier buteur des visiteurs.

Miguël Tourigny (11e) a donné une petite lueur d’espoir à l’Armada en fin de match, mais c’était trop peu, trop tard.

Un début de match « incroyable »

« On voulait sortir forts, et on a travaillé beaucoup sur notre préparation d’avant-match. Quand tu affrontes des équipes comme Shawinigan, Blainville ou Val-d’Or demain (mercredi), il faut que ta préparation soit bonne. Notre début de match a été incroyable. On a été sur la rondelle à chaque présence de tous nos trios. Et encore une fois, le trio formé de Milo Roelens, Stéphane Jr Huard et d’Anthony Munroe-Boucher a été très bon. On voulait avoir un bon début de match, et c’est ce qu’on a fait », a continué Stéphane Julien.

Nommé sur l’équipe d’étoiles pour la dernière semaine d’activité, Roelens a maintenant six points (3-3) en 11 matchs depuis qu’il s’est joint au Phœnix.

Le Phoenix a affiché son ADN depuis son arrivée à Shawinigan, a dit Stéphane Julien.

« Lorsqu’on est débarqué dans la bulle de Drummondville, on venait d’accueillir quelques nouveaux joueurs dans l’équipe. On n’avait pas encore pratiqué tous ensemble, en fait, seulement une seule pratique. La semaine passée, on a pu enfin s’entraîner ensemble. Ça a fait du bien. On ne les gagnera pas toutes, on est une équipe en reconstruction, ce ne sera pas facile jusqu’à la fin de l’année. Je n’aimais pas la façon dont on se comportait. Oui on va en perdre des matchs, mais on veut jouer à la manière du Phoenix et on a montré cet ADN depuis qu’on est à Shawinigan. Et c’est ce que je veux voir d’ici la fin de l’année. »

Devant les filets, le gardien Samuel Hlavaj a bloqué 26 des 28 lancers dirigés vers lui, alors que son vis-à-vis Charles Édward Gravel subissait un barrage de 39 lancers.

Le Phoenix complètera son passage dans l’environnement contrôlé de Shawinigan mercredi, alors qu’il affrontera les Foreurs de Val-d’Or et son ancien capitaine Samuel Poulin.