Lukas Boulanger fait partie de l'alignement 2017 d'Équipe Québec, qui participera à la Coupe Canada de football cette fin de semaine au Nouveau-Brunswick. Son coéquipier Gabriel Royer, secondeur, sera lui aussi dans l'équipe. Les deux joueurs sont des anciens des Harfangs du Triolet.

Deux Harfangs à la conquête de la Coupe Canada

Deux anciens joueurs des Harfangs de l'école secondaire du Triolet ont été confirmés au sein de l'alignement d'Équipe Québec lundi, en vue du tournoi de la Coupe Canada de football, cette fin de semaine à Sackville au Nouveau-Brunswick.
Le quart-arrière Lukas Boulanger, de même que le secondeur Gabriel Royer se sont tous les deux taillé une place au sein de l'équipe du Québec, qui est dirigée par Marco Ialeduca (Carabins de l'Université de Montréal).
Le tournoi de la Coupe Canada est le plus important tournoi de football préuniversitaire au pays. Il réunit chaque année les meilleurs footballeurs de partout au pays.
Boulanger a laissé sa marque au niveau juvénile la saison dernière avec les Harfangs, lui qui a remporté plusieurs prix provinciaux à l'issue de la campagne.
Quart-arrière le plus prolifique en 2016 en division 1 du football juvénile, Lukas Boulanger a été élu joueur offensif par excellence du football RSEQ. Il a combiné cet honneur avec celui de l'athlète-étudiant par excellence.
Il s'est également distingué au gala provincial du RSEQ, début juin. Il a alors remporté les grands honneurs dans la catégorie « Élève-athlète masculin de 5e secondaire ayant le mieux concilié le sport et les études ».
Maintenant membre des Cougars du Collège Champlain (football collégial division 1), Boulanger a hâte de vivre l'expérience de la Coupe Canada.
Objectif : être partant
« Le processus de sélection s'est très bien déroulé, j'ai obtenu de très bons résultats. J'ai hâte de vivre cette expérience qui sera, je crois, un bon aperçu du calibre de jeu que je retrouverai au collégial. Mon objectif est d'être le quart numéro un de l'équipe », a dit le jeune homme.
Le jeune quart fera la lutte à Mathieu Boudreau, des Wildcats de Laurentides-Lanaudière, pour le poste de pivot partant.
Déjà, Boulanger a eu quelques entraînements avec les Cougars, en prévision de la prochaine saison. Il y fera entre autres la lutte à son ami Thomas Bolduc, un autre ancien des Harfangs, pour le poste de partant pour 2017.
« Tout a bien été, l'ambiance d'équipe est super. C'est sûr que j'aimerais avoir le poste de partant, mais ça ne me dérange pas si je suis deuxième. Je suis là pour apprendre et m'améliorer. La principale différence avec le football juvénile, c'est la vitesse d'exécution. Il y a aussi plus de jeux à longs développements, alors les lectures doivent se faire rapidement », a expliqué celui qui aimerait étudier en médecine à l'université.
Lukas Boulanger a complété 93 de ses 182 passes pour des gains de 1635 verges (1er), avec 18 passes de touché (1er) et seulement quatre interceptions (3e), l'an passé avec les Harfangs.
Notons que le coordonnateur de la ligne à l'attaque du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke Rémi Giguère occupera la même fonction avec Équipe Québec. De même, le coordonnateur défensif des Gaiters de l'Université Bishop's Marc Loranger sera responsable des unités spéciales. Kevin Croft, un ancien joueur du Vert & Or, est l'entraîneur-mentor de l'équipe.
Le Québec est dominant à la Coupe Canada depuis 2010. La Fleur de lys a gagné cinq fois (2016, 2015, 2013, 2012, 2011), a récolté le bronze en 2014 et la médaille d'argent en 2010.
Huit équipes participent à la compétition.
Gabriel Royer n'a seulement qu'un peu plus d'une saison de football sous le casque, et seulement deux matchs à sa position actuelle de secondeur. Et pourtant, il se retrouve parmi l'élite au Québec.
Sa passion pour le  basketball... le mène au football
Gabriel Royer et Lukas Boulanger se connaissent depuis longtemps. Et c'est le basketball qui fut au départ le ciment entre les amis, et qui les a à nouveau réunis vers le football.
« On se connaît depuis le secondaire 1. Moi j'étais au Mont Sainte-Anne, où j'ai étudié pendant quatre ans et lui, au Triolet. On jouait alors sur l'équipe Estrie de basket, qui était dirigée par Bruno Gervais, si je me souviens bien », a dit Gabriel.
« J'ai transféré au Triolet en secondaire V car je voulais jouer au basket en division 1. Lukas était déjà dans l'équipe, et il jouait aussi au football. C'est lui qui m'a convaincu d'essayer. »
« J'ai joué quelques matchs avec les Bulldogs de Sherbrooke l'an dernier, avant de commencer l'école. Je jouais à l'attaque. Avec les Harfangs, je n'ai pas été partant à mes six premiers matchs. Je jouais toujours en offensive, mais ça ne marchait pas. Je voulais tout lâcher. »
« L'entraîneur m'a dit attends un peu, on va voir ce que tu peux faire en défensive. Ça a cliqué tout de suite. J'adore ça, je crois avoir l'instinct pour faire le plaqué, pour bien me positionner. Et j'aime ça! »
« Et c'est encore Lukas qui m'a convaincu de faire le camp de sélection pour Équipe Québec. Je me suis dit : ''bof, ce n'est que 60 $! '' Finalement, je me suis retrouvé au camp final et j'ai su lundi que je faisais l'équipe! »
Ce dernier s'est entraîné sur la deuxième unité défensive, et il a participé à toutes les situations sur les unités spéciales.
Se défouler
« Il y Étienne Amyot (Blizzard du Séminaire Saint-François) devant moi, probablement l'un des meilleurs secondeurs de notre âge au pays. Alors j'apprends, je prends le bagage. Je veux mettre ma touche sur les unités spéciales, je veux frapper le plus possible. Tu n'es pas partant à ta position, mais tu peux te défouler un peu sur les unités ».
Le parcours de basket des deux amis prendra un chemin différent à la rentrée. Lukas va se concentrer sur le football avec les Cougars du Collège Champlain, tandis que Gabriel sera le premier joueur des Volontaires du Cégep de Sherbrooke à jouer au football et au basket en même temps.