Xavier Potvin

Deux gardiens pour aller loin

Quand vient le temps d'énumérer les principaux facteurs qui expliquent la brillante saison des Cantonniers de Magog dans la Ligue midget AAA du Québec, difficile d'ignorer les gardiens de but Xavier Potvin et Pier-Luc Bouchard qui sont réguliers comme une horloge.
Les chiffres sont là pour le prouver alors que le tandem des Cantonniers bataille avec celui des Commandeurs de Lévis pour la meilleure moyenne de buts alloués dans la ligue. Sur le plan individuel, Bouchard affiche la meilleure moyenne de buts accordés de la ligue à 1.48 en plus de montrer quatre blanchissages en 16 parties.
Quant à Xavier Potvin, il est le troisième cerbère le plus utilisé dans le circuit Gaston Therrien, se payant même le travail à lui seul pendant un mois et demi durant l'absence de Bouchard qui avait été mis hors de combat par une fracture de la mâchoire.
Une blessure qui, force est d'admettre, n'a laissé aucune séquelle chez Bouchard. « Honnêtement, la peur de recevoir une rondelle en plein visage à mon retour au jeu me hantait un peu. Une fois le premier tir repoussé, tout est rentré dans l'ordre », raconte le gardien originaire de Lac-Mégantic.
Bouchard est le premier surpris de ses statistiques. « J'ai gagné en maturité et qu'on le veuille ou non, une année d'expérience ça paraît. La différence doit être là. Je connais bien la ligue et je réagis mieux dans certaines situations », d'enchaîner celui qui prétend aussi avoir amélioré sa concentration.
« L'équipe joue bien avec le résultat que Xavier et moi ne sommes pas les gardiens les plus sollicités en matière de lancers reçus. Parfois nous sommes de longues minutes sans recevoir de tir, ce qui ne signifie pas pour autant que c'est plus facile. Je n'ai pas eu le choix de trouver des petits trucs pour rester concentré.»
Potvin
Fait rare, Potvin et Bouchard font équipe pour une troisième année de suite, soit depuis leur dernière année bantam AA en 2011-2012. « On ne s'en parle pas vraiment, mais inconsciemment ça nous aide peut-être. Faut croire qu'on se complète bien et que ça sert bien notre équipe », fait valoir Xavier Potvin.
N'allez pas dire au fils de Félix Potvin qu'il s'avère plus utile qu'un autre chez les Cantonniers. « Un gardien ne peut pas effectuer le travail à lui seul. Ça part du vestiaire. Il règne un esprit d'équipe remarquable. Vrai que ça aide quand l'équipe connaît du succès. L'an dernier on luttait pour une place dans les séries et un an plus tard nous sommes dans la course pour le premier rang. C'est plaisant de se rendre à l'aréna. »
Potvin et Bouchard, qui appartiennent respectivement à Québec et Baie-Comeau dans la LHJMQ, s'entendent pour dire que leurs belles statistiques n'auront pas une grande valeur si l'équipe devait trébucher rapidement dans les séries.
« C'est quand on gagne que notre travail est reconnu. C'est tout ce qui compte, surtout dans les séries. Notre équipe possède les ressources pour voir grand et nous ferons notre part », affirment-ils.