Avec leurs coéquipières Anne Hardy et Pierrette Houle, Brigitte Gosselin, du Club de curling de Sherbrooke,  et Chantal Ouellette, également du Club de curling de Magog, tenteront de remporter le Championnat canadien senior de curling, à Frédéricton, au Nouveau-Brunswick, à compter de lundi.

Deux Estriennes au Championnat canadien de curling senior

Pour la première fois depuis belle lurette, deux Estriennes participeront au Championnat canadien senior de curling à compter de lundi.
La Sherbrookoise Brigitte Gosselin a obtenu son laissez-passer pour Frédéricton, au Nouveau-Brunswick, en vertu d'une victoire de 6 à 1 contre Trois-Rivières en finale du Championnat provincial. Elle sera en compagnie de la lead Pierrette Houle et de la skip Anne Hardy, toutes deux originaires du Centre-du-Québec, comme la troisième Chantal Ouellette, maintenant installée en Estrie.
« C'est un vieux rêve de curler qui se réalise, a déclaré d'emblée Brigitte Gosselin, qui pratique le curling depuis 22 ans. J'ai commencé à jouer à l'âge de 30 ans et il y a plusieurs joueurs qui rêvent d'y participer. C'est la troisième année qu'on joue toutes ensemble. La première année, on avait gagné la médaille d'argent et l'an passé, on a remporté la médaille de bronze. Là, on a enfin réussi à mettre la main sur la médaille d'or. »
Le quatuor aura toutefois fort à faire s'il souhaite récidiver sur la scène nationale regroupant les meilleures joueuses de 50 ans et plus au pays. Les provinces de l'Ouest représentent année après année les équipes à battre tandis que la Nouvelle-Écosse aligne Mary Mattatall, Marg Cutcliffe, Jill Alcoe-Holland et Andrea Saulnier... les mêmes joueuses qui ont représenté la province lors du Tournoi des coeurs Scotties il y a un mois.
« C'est sûr qu'il va y avoir du bon calibre, opine celle qui occupe le rôle de deuxième. L'Ouest canadien, c'est tout un calibre; ce sont des joueurs qui ont commencé jeunes et qui ont joué énormément au cours de leur vie. La Nouvelle-Écosse est aussi une excellente équipe. Ça va être un gros défi. »
Situées dans le groupe B, les Québécoises entameront le tournoi avec un match contre la Saskatchewan lundi matin avant d'affronter le Manitoba en soirée. Le lendemain, elles disputeront la victoire à l'Alberta et aux Territoires du Nord-Ouest avant de conclure la phase préliminaire avec deux parties contre le nord de l'Ontario et Terre-Neuve respectivement. Le tournoi culminera samedi avec les demi-finales et finales masculines et féminines.
« Si on joue comme on a joué en finale, on pense qu'on peut faire une bonne performance. L'an passé, le Québec a terminé 7e, on veut donc au minimum égaler cette performance, mais on a bon espoir d'y arriver. On y va pour gagner c'est sûr, mais ça se joue toujours sur la glace », indique la représentante du Club de curling de Sherbrooke. Notons qu'en plus du Club de Sherbrooke, le Club de curling de Magog est également représenté puisque Chantal Ouellette y joue, elle qui habite la région en raison de son travail.
Parlant de la glace, les Québécoises profiteront de leur entraînement prévu dimanche pour apporter quelques ajustements afin de bien performer sur les pistes de la place Willie O'Ree et du Capital Winter Club.
« Comme ce sont des glaces en aréna, il faut faire attention à la façon qu'on relâche la pierre, explique Brigitte Gosselin. C'est vraiment important, parce qu'il faut mettre plus de tours sur notre pierre pour éviter qu'elle morde trop et change de trajectoire. On est moins habituées à ce type de surfaces. »