L'entraîneur des Cantonniers Félix Potvin doit encore jongler avec un alignement incertain pour le prochain week-end d'activités des siens.

Deux beaux défis attendent les Cantonniers

Tout indique que les Cantonniers de Magog devront encore sortir un lapin de leur chapeau en fin de semaine. En l’espace de 24 heures, ils se mesureront aux Gaulois de Saint-Hyacinthe (vendredi) et aux Grenadiers de Châteauguay (samedi). Ce dernier match sera présenté à l’aréna de Magog.

Félix Potvin doit encore jongler avec un alignement incertain pour le prochain week-end d’activités des siens. Ainsi, il est déjà assuré que Jérémy Lapointe, Justin Robidas et Justin Bergeron ne seront pas en mesure de revêtir l’uniforme magogois pour les deux rencontres contre leurs rivaux de la division Tacks. Quant à Marshall Lessard et Alexandre Doucet, ils demeurent toujours des cas incertains.

« Composer avec des blessés fait partie de la réalité d’une équipe de hockey. Mais d’en avoir autant sur une période qui s’éternise, c’est un peu plus rare. Nous n’avons guère le choix d’apprendre à composer avec ça et de rappeler des joueurs affiliés. Le bon côté de la chose, c’est que nos joueurs réguliers se retrouvent avec des responsabilités différentes et accrues sur les bras. C’est de l’expérience qui rapportera plus tard, notamment dans les séries », souligne le mentor des Cantonniers.

D’ailleurs, il suffit de rappeler la contribution à l’attaque en fin de semaine dernière de Jesus Piaget Ntakarutimana et Dannick Caron dans les deux victoires des Cantonniers. Généralement plus discrets offensivement parlant, Ntakarutimana et Caron ont fait oublier l’absence des trois meilleurs buteurs de l’équipe que sont Doucet, Robidas et Lessard.

Même système

Ne comptez pas sur Félix Potvin pour demander à sa troupe de se comporter de façon différente sur la glace en dépit de l’absence d’autant de piliers dans l’alignement. De mettre davantage l’accent sur le jeu défensif par exemple. « Rien ne change dans notre préparation. Il faut que les gars soient juste un peu plus responsables, sans plus. Bien honnêtement, je n’ai rien à reprocher aux joueurs sur ce plan. Je sens chez les attaquants une réelle volonté de bien faire dans les deux sens de la patinoire. Nos défenseurs jouent avec de bonnes intentions et nos deux gardiens de but sont toujours aussi alertes. Olivier (Adam) et Xavier (Dupont) inspirent confiance au reste de l’équipe », fait valoir Potvin.

Ce sont surtout les séances d’entraînement qui donnent plus de maux de tête au personnel d’entraîneurs. « Comme les joueurs affiliés ne sont pas disponibles pour les pratiques étant donné qu’ils fréquentent d’autres écoles de la région, il manque indéniablement de soldats pour nos entraînements. Il en résulte qu’on doit passer moins de temps sur le collectif. Il faut gérer aussi l’énergie des joueurs et raccourcir les entraînements », précise Potvin.

Ajoutons en terminant que le match de samedi à domicile contre Châteauguay sera le dernier de l’année 2018 à Magog pour la formation locale. Les adolescents de Félix Potvin retrouveront leurs partisans le 4 janvier seulement.