L’ancien joueur de la LHJMQ Frédéric Aubé se lance en affaires avec son ami Jérémy Grégoire en proposant un nouveau type de divans adaptés à la vie.
L’ancien joueur de la LHJMQ Frédéric Aubé se lance en affaires avec son ami Jérémy Grégoire en proposant un nouveau type de divans adaptés à la vie.

Deux adversaires dans la LHJMQ deviennent partenaires d’affaires

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Les hockeyeurs sherbrookois Frédéric Aubé et Jérémy Grégoire n’ont jamais joué dans le même club, mais cette fois, ils ont décidé de faire équipe pour se lancer en affaires.

Les deux anciens joueurs de la LHJMQ se connaissent depuis l’âge de 12 ans. Les deux meilleurs amis ont été partenaires d’entraînement, adversaires dans le junior majeur et maintenant, ils allient leurs forces en proposant un nouveau type de divans modulaires « adaptés à la vie moderne ».

« Jérémy et moi, on partage les mêmes valeurs sur beaucoup de choses, explique l’ancien défenseur des Voltigeurs de Drummondville. Cozey est une réflexion de nos valeurs et c’est simplement naturel de voir Jérémy m’appuyer au sein de l’entreprise. Il est un gars très intelligent et me donne de très bons conseils depuis le début de l’aventure. »

Si Frédéric Aubé a pris sa retraite de hockeyeur pour se consacrer à ses études après quatre saisons dans le junior majeur, Jérémy Grégoire, lui, rêve encore à la LNH en évoluant dans la Ligue américaine avec les Roadrunners de Tucson.

« Fred et moi, on a toujours connecté, entre autres lors de nos entraînements, ajoute pour sa part l’ancien membre de l’organisation du Canadien de Montréal, Jérémy Grégoire. On se poussait l’un et l’autre autant physiquement que psychologiquement et c’est la raison pour laquelle une belle amitié s’est développée. Je me suis lancé dans cette aventure parce que Fred est mon meilleur chum et il me soutient depuis bien des années dans ma carrière de hockey. Je trouvais ça important de l’appuyer à mon tour. Et pour moi, il s’agissait aussi d’une belle occasion d’investissement puisque je crois énormément au potentiel de cette compagnie. »

Le concept de Cozey est bien simple.

« On a tous déjà essayé de déménager un sofa ou des meubles dans des coins d’escaliers ou dans un cadre de porte et on sait que c’est parfois un vrai cauchemar, affirme Jérémy Grégoire. Avec Cozey, Fred a voulu créer quelque chose de plus simple lors du déménagement. En concevant le premier sofa-in-a-box au Canada, qui s’assemble rapidement et sans outils, on atteint cet objectif. Notre but est de créer une expérience simple et agréable pour le client grâce à nos divans. »

« Lorsque je magasinais un divan, je cherchais quelque chose d’abordable, de bonnes qualités, de confortable et bien conçu: je n’ai rien trouvé de vraiment intéressant, admet Frédéric Aubé. L’objectif de Cozey était de concevoir un divan parfait pour la vie moderne: un sofa confortable au design élégant qui s’assemble en quelques minutes. Dans la dernière année, j’ai mis du temps pour bâtir le produit lancé sur le marché pas plus tard que mardi. Les premiers ne seront toutefois pas disponibles avant le début du mois de juin. »

Sorti tout droit de l’Université McGill, le nouveau bachelier se dirigeait vers une carrière en finances après avoir mis une croix sur le hockey.

« Je ne me suis jamais vraiment dit que j’allais un jour me lancer en affaires, mais j’ai toujours eu une certaine attirance pour ce monde-là. Avec Cozey, j’ai plutôt pensé à régler le problème du déménagement bien avant de me dire que je souhaitais devenir entrepreneur. Ceci étant dit, je crois que la fibre entrepreneuriale, je l’ai peut-être toujours eue grâce à mon entourage, mais je l’ai certainement développée grâce à Cozey », explique Frédéric Aubé.

Troquer le hockey pour les finances

La passion du hockey de Frédéric Aubé a rapidement laissé place à la passion pour les finances.

« J’ai vraiment eu une belle carrière junior à Drummondville et Halifax et j’ai rencontré des gens incroyables. Je suis très reconnaissant envers la LHJMQ. Mais pendant mon stage junior, j’ai commencé à développer une passion pour le monde des finances et je lisais facilement un livre par semaine sur le sujet. Alors quand je suis entré à McGill, je voulais vraiment me concentrer sur mes études et je n’avais plus assez la passion du hockey pour combiner les deux. Pour y parvenir, ça prend beaucoup de temps et j’admire les gars qui le font, ils ont tout mon respect. Mais ce n’était pas mon cas à moi. »

Les deux amis comptent bien profiter de leur expérience dans le monde du hockey pour appliquer leurs connaissances dans le monde des affaires.

« Jérémy et moi, on se motivait entre nous dans le gym et là, on va se pousser avec Cozey! » lance Frédéric Aubé.

Tout en évoluant dans la Ligue américaine, Jérémy Grégoire compte participer au projet à sa façon.

« Il y a longtemps que je voulais trouver une occasion d’investir. Le fait d’avoir étudié en administration lors de mon passage dans la LHJMQ m’a ouvert les yeux sur les nombreuses possibilités. Selon moi, il est primordial de se diversifier, car il y aura une vie après ma carrière au hockey. Après déjà cinq saisons professionnelles, je commence à y réfléchir de plus en plus. C’est un bon moment pour commencer et je ferai tout ce que Fred me demande de faire! » lance à la blague Jérémy Grégoire, qui compte bien utiliser ses nombreux contacts créés grâce au hockey pour en faire profiter l’entreprise.

« C’est un type de divan très accommodant pour les athlètes qui déménagent souvent, ajoute le hockeyeur professionnel. C’est une autre raison pour laquelle je me sentais interpellé. »

Jérémy Grégoire

Une bonne cause

L’entreprise s’associe également à des refuges pour sans-abri en leur offrant des boîtes confort regroupant des articles nécessaires dans les refuges, comme des bas chauds, des produits d’hygiène et des sous-vêtements.

« Lors de notre lancement, on a créé une plate-forme Share & Give sur notre site web. Si vous partagez notre mission avec vos amis sur les réseaux sociaux, on donnera une boîte confort à une personne dans le besoin. Vous partagez le confort et nous donnons le confort. Aussi simple que ça! »

Pour l’instant, tous les achats se font en ligne sur le site www.cozey.ca/.

« Le produit est livré en boîtes gratuitement à votre porte en quelques jours, précise Frédéric Aubé. On veut aussi vraiment mettre l’accent sur l’expérience client. On va donc offrir un essai sans risque de 30 jours avec des retours gratuits. Acheter un divan sur lequel on ne s’est jamais assis peut sembler risqué. Mais on pense que l’essayer pendant 30 jours dans le confort de son salon est bien mieux que 10 minutes dans un magasin de meubles. »

Les Grégoire réunis

En raison de la Covid-19, la famille Grégoire est enfin réunie. Une situation rare puisque Jérémy évolue à Tucson, son frère cadet Thomas à San Jose dans la Ligue américaine et Jean-François Grégoire est assistant-entraîneur chez le Drakkar de Baie-Comeau.

« C’est plaisant de se revoir tous ensemble, car on a tous voyagé pas mal ces dernières années. On reste à Baie-Comeau présentement et je réalise toute la chance d’avoir un lien aussi précieux avec ma famille et mes amis. J’étais toutefois très déçu lorsque la saison a été suspendue officiellement. On se dirigeait vers le titre de division et enfin, j’allais accéder aux séries éliminatoires. Je connaissais ma meilleure campagne en termes de statistiques. Après avoir subi une commotion en début de janvier, je sentais que je retrouvais progressivement mon jeu solide d’avant-Noël, mais je reprendrai là où j’ai laissé dès la reprise du jeu », souligne celui qui n’aura pas à chercher bien longtemps pour combler ses temps libres grâce à son implication dans la nouvelle compagnie.