Le Magogois Jérémy Gagnon-Laparé, âgé de 24 ans, jouera avec le Saint-Louis FC la saison prochaine.
Le Magogois Jérémy Gagnon-Laparé, âgé de 24 ans, jouera avec le Saint-Louis FC la saison prochaine.

Destination Saint-Louis pour Jérémy Gagnon-Laparé

Jean-Guy Rancourt
Jean-Guy Rancourt
La Tribune
Tel un globetrotteur, Jérémy Gagnon-Laparé évoluera aux États-Unis après un détour par la France et le Canada au cours des dernières années. Le Magogois de 24 ans a paraphé un contrat d’une saison plus une année d’option avec le Saint-Louis FC dans la United Soccer League (USL).

Gagnon-Laparé avait dû se mettre à la recherche d’une autre équipe il y a quelque temps lorsque le Fury d’Ottawa, qui évoluait aussi dans la USL, avait surpris tout le monde en annonçant que le dernier chapitre de leur histoire avait été écrit et que l’équipe cessait ses opérations.

Gagnon-Laparé avait pris le chemin de la Capitale nationale après avoir évolué en France en division 4 en 2017. On se souvient que son parcours professionnel avait débuté avec l’Impact de Montréal en 2014.

Compte tenu que le Saint-Louis FC adhérera à la Major League Soccer (MLS) en 2020, Gagnon-Laparé y voit là une occasion en or de créer une favorable impression à ses nouveaux patrons et éventuellement retourner dans le grand circuit en 2022.

« L’équipe ne ménage pas les efforts pour bâtir sur des fondations solides et ainsi favoriser une transition en douceur en 2022 dans la MLS. Saint-Louis a raté de peu les séries en 2019. Le message est clair là-bas que cela ne doit pas se reproduire. L’équipe veut faire amende honorable, c’est bien évident. Il y a un nouvel entraîneur en place qui vient d’être nommé et la bataille s’annonce féroce à toutes les positions. Je devrai gagner la confiance de l’entraîneur. On ne m’a rien promis. Je mettrai les pieds à Saint-Louis avec un sentiment de fraîcheur et déterminé à connaître une belle saison peu importe où on voudra bien m’utiliser », affirme Gagnon-Laparé, qui a prouvé à Ottawa qu’il pouvait évoluer comme régulier dans la USL.

Or, celui-ci ne tient rien pour acquis.

« J’aimerais bien m’installer en permanence à Saint-Louis, mais je ne commencerai pas à ce stade-ci à calculer et prédire mes chances de retourner dans la MLS avec eux. Je ne jouerai pas à l’autruche et c’est certain que cela a fait pencher la balance en faveur de Saint-Louis au moment de signer mon contrat. À moi maintenant de faire mes preuves », a-t-il fait valoir.

Amérique du Nord

S’il n’avait pas écarté complètement la possibilité de retourner en Europe, Jérémy Gagnon-Laparé admet que son premier choix demeurait l’Amérique du Nord.

« Pour faire sa place en Europe en tant qu’étranger, tu dois te donner une fenêtre variant de trois à cinq ans. Depuis mon retour à Ottawa, j’estime que je suis de retour sur les radars en Amérique du Nord. Ce n’est pas plus facile pour autant, mais c’est l’idéal en ce qui me concerne. Faire des allers-retours des deux côtés de l’Atlantique aux deux ans en repartant à zéro chaque fois, ce n’est pas évident. La stabilité vaut son pesant d’or. C’est ici que je veux m’établir comme joueur », a révélé le nouveau membre du Saint-Louis FC.