Les succès des Cantonniers passeront beaucoup par les vétérans de l’équipe. Dans l’ordre: Marshall Lessard, Olivier Picard, Piaget Ntakarutimana, Isaac Belliveau, Jacob Dion, Jérémy Lapointe, Karl Vaillancourt et Olivier Adam.

Des vétérans affamés chez les Cantonniers

Les huit vétérans de retour dans l’alignement des Cantonniers de Magog sont gourmands à l’aube d’une nouvelle saison qui s’amorcera vendredi avec la visite des Gaulois de St-Hyacinthe. Pas question pour eux de se contenter de demi-mesure et de laisser une autre équipe les priver d’un parcours en parfait dans la Ligue midget AAA.

Les Marshall Lessard, Olivier Picard, Piaget Ntakarutimana, Isaac Belliveau, Jacob Dion, Jérémy Lapointe, Karl Vaillancourt et Olivier Adam aimeraient bien tirer un trait sur leur passage dans le circuit midget AAA avec une deuxième coupe Jimmy-Ferrari en autant d’années.

Ces vétérans savent que la route sera longue, parsemée d’embûches, et qu’ils devront guider les plus jeunes, un rôle qui n’était pas le leur il y a un an. Le défenseur Jacob Dion, auteur du but gagnant en prolongation lors de la quatrième et dernière victoire des siens en finale contre les Estacades de Trois-Rivières, est prêt à passer à l’étape suivante et guider les recrues de l’équipe.

« Sur la glace, je sais ce que j’ai à faire pour aider l’équipe et notre entraîneur me connaît bien. C’est surtout en dehors de la glace que j’aurai des nouvelles responsabilités. J’ai vu les vétérans faire la saison dernière et ils ont pris beaucoup de place quand ça comptait le plus en plus d’exercer une forme de leadership qui nous a tous aidés. Je suis prêt et j’ai hâte de prendre la relève. Ce n’est pas toujours facile quand tu arrives à Magog pour la première fois et que tout est nouveau. Je suis passé par là. Les recrues peuvent compter sur moi et tous les autres vétérans », confie le hockeyeur de Stoke.

Celui-ci aime déjà l’ambiance qui règne dans le vestiaire. « Ça augure bien. On va attendre un peu avant de parler de bonne chimie, car ça ne s’installe pas en claquant des doigts. Mais je vois que tous les joueurs sont fiers de porter l’uniforme des Cantonniers et qu’ils veulent y faire honneur. C’est positif. »

Vaillancourt

L’attaquant Karl Vaillancourt conserve aussi un excellent souvenir des vétérans de la dernière saison qui ont bien encadré les jeunes. « Ils ne regardaient pas leur fiche personnelle. Ils étaient là pour l’équipe. Nous avons été à la bonne école. C’est maintenant à mon tour de jouer avec le statut de vétéran. Je vais m’acquitter de cette tâche avec plaisir. On a des grands souliers à chausser, mais avec huit vétérans dans l’entourage de l’équipe, je suis certain que ça va bien se passer », affirme le Sherbrookois.

D’ailleurs, preuve qu’il a bien appris, Vaillancourt ne s’intéresse pas à ses statistiques personnelles. « La victoire est tout ce qui m’importe. Quand l’équipe gagne, tout le monde est heureux et progresse », fait-il valoir.

Défi de taille

Vaillancourt et Dion savent ce qui les attend cette saison. « C’est officiel que nous serons le club à battre. Personne ne nous fera de cadeau. C’est un beau défi que nous sommes prêts à relever. Nous ne nous en laisserons pas imposer. On a tout gagné l’an dernier dans la ligue. Avec huit vétérans et autant de bonnes recrues qui ont mérité leur place ici, on vise haut. Partir sur une belle série victorieuse comme la saison dernière serait déjà un premier message qu’on enverrait à travers la ligue, mais en même temps nous savons pour l’avoir expérimenté que ce n’est pas en septembre que nous devons jouer notre meilleur hockey », ont déclaré conjointement les deux Cantos.

Avec pas moins de cinq joueurs qui ont joint l’équipe dimanche et lundi, les Cantonniers n’auront pas eu beaucoup de temps pour se préparer pour le match d’ouverture. « On apprend vite. Nous serons prêts », assurent-ils.