Avec deux parties à disputer, les trois programmes francophones, dont le Vert & Or, peuvent encore prétendre au premier rang du classement québécois, une première. 

Des scénarios multiples

La fin du présent calendrier régulier du football universitaire québécois n'aura jamais été aussi enlevante.
Avec deux parties à disputer, les trois programmes francophones peuvent encore prétendre au premier rang du classement québécois, une première.
Le Rouge et Or de l'Université Laval trône toujours en tête du classement avec une fiche de 5-1, dont une victoire en prolongation contre Sherbrooke.
Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke et les Carabins de l'Université de Montréal suivent au classement avec une fiche de 4-2.
Les programmes anglophones de Concordia et de McGill sont tout près, avec une fiche de 3-3. Et Bishop's ferme la marche avec une fiche de 1-5.
Dans ce contexte, l'affrontement entre le Rouge et Or de l'Université de Québec et le Vert & Or, ce dimanche à Québec, s'avèrera aussi intéressant pour les partisans que pour les deux équipes impliquées.
À noter que les différents scénarios élaborés concernant une triple égalité des programmes francophones impliquent que ces derniers remportent tous leur dernier match de la saison, la semaine prochaine. Trois matchs programmés contre les trois programmes anglophones.
Et notez également que ce scénario devient caduc advenant une victoire du Rouge et Or contre Sherbrooke, dimanche; précisons d'entrée de jeu que le Vert & Or n'a jamais battu le Rouge et Or depuis son retour au football universitaire, tant en saison régulière (0-21) qu'en séries éliminatoires (0-4), et que les hommes de Glen Constantin n'ont pas perdu un seul match en saison régulière sur leur synthétique depuis le 19 septembre 2004. C'est à dire une éternité.
Mais comme le dernier duel entre Sherbrooke et Québec s'est décidé en prolongation, au profit du Rouge et Or, le Vert & Or estime avoir une intéressante chance de gagner dimanche.
Dans la colonne des points marqués contre les points accordés, dans les matchs entre les trois programmes francophones, Montréal affiche un différentiel de +17, Québec 0 (reste un match contre Sherbrooke) et Sherbrooke est à -17 (reste un match contre Québec).
Donc, plusieurs scénarios sont possibles pour une fin de saison endiablée, au lendemain d'une victoire de Sherbrooke contre Québec.
Jeudi, sur leur compte Twitter, le Rouge et Or annonçait que 11 500 billets avaient déjà trouvé preneurs pour le match dimanche.
« Je n'ai jamais été témoin d'une fin de saison aussi intéressante avec une possible course à trois pour le premier rang, avec deux matchs à jouer. C'est vraiment plaisant », a dit l'entraîneur-chef David Lessard.
Le Vert & Or pourra compter sur le retour au jeu du vétéran receveur Vincent Cléroux-Gaudreau, qui disputera son premier match de la saison, lui qui a été habillé plus tôt cette saison, mais qui n'avait pas joué. Le porteur de ballon Félix Marquis-Chevrier sera aussi de la partie; ce sera donc la première fois de la saison que le Vert & Or pourra compter sur ses trois porteurs de ballon partants, soit Marquis-Chevrier, Isaac Lauzon et Simon Benoît.