Après avoir reçu les encouragements de ses jeunes admirateurs, ce sera au tour de Kim Boutin d’appuyer la relève du patinage de vitesse vendredi matin à Sherbrooke.

Des rôles inversés au CPVS

Il y a un peu plus d’un an, les jeunes patineurs du CPVS étaient rivés à leur téléviseur pour encourager Kim Boutin lors des Jeux olympiques de Pyeongchang. Vendredi, les rôles seront inversés, puisque ce sera au tour de l’Olympienne sherbrookoise d’applaudir les prouesses de la relève d’ici à l’occasion des Sélections canadiennes juniors sur courte piste.

Le Club de patinage de vitesse de Sherbrooke accueillera Kim Boutin vendredi matin à l’aréna Eugène-Lalonde, et ce, trois jours après son arrivée de Sofia en Hongrie, où elle a récolté quatre médailles aux Championnats du monde sur courte piste.

Présente à la cérémonie d’ouverture prévue à 9 h 20, elle assistera ensuite aux premières courses, auxquelles participeront les 120 patineurs provenant de neuf provinces ou territoires.

« Kim est toujours disponible et se présente à nos événements lorsqu’elle le peut, informe Marie-Claude Farrell, responsable des communications au CODEPS. Au mois d’octobre, c’était toutefois elle qui se trouvait sur la glace de l’aréna Eugène-Lalonde pour une compétition élite, qui lui servait davantage de préparation à sa saison. Pour les patineurs de 14 à 19 ans qui seront présents, elle est une source d’inspiration. Il n’y a rien de formel d’organisé, mais elle sera sur place pour rencontrer les jeunes patineurs et les spectateurs. »

La relève du patinage de vitesse courte piste du pays sera donc à Sherbrooke jusqu’à dimanche et cette relève compte douze sherbrookois : Félix Roussel (2e), Guillaume Dion (3e), Émile Poulin (18e), Guillaume Deslauriers (19e), Marek Doucet (24e), Émile Bond (38e), Vincent Labrecque (44e), Adélie Arvisais-Bacon (7e), Maëlle Touchette (24e), Elizabeth Lepage-Farrell (44e), Laurie Giroux (57e) et Léna Morin (60e).

« Leur but sera d’amasser des points pour obtenir un meilleur rang en vue de la prochaine saison », rappelle Marie-Claude Farrell.

L’horaire

L’événement commencera avec l’épreuve du 1500 m vendredi matin et samedi, ce sera au tour des spécialistes du 500 m de faire leur entrée en scène de 9 h 30 à 17 h 30. Dimanche, les épreuves de 1000 m seront au programme de 8 h 30 à 16 h.

Les billets journaliers sont disponibles au coût de 10 $ et l’entrée est gratuite pour les dix ans et moins.