Rod Gilpin

Des Gaiters talentueux, mais indisciplinés

Il y a la victoire, certes, mais il y a aussi la façon d'acquérir la victoire... Et pour Rod Gilpin, l'entraîneur-chef des Gaiters de l'Université Bishop's, l'un ne va pas sans l'autre.
Même si les Gaiters (5-1) partagent le 1er rang du circuit universitaire québécois de basket-ball masculin avec les Redmen de McGill, Gilpin croit qu'il y a encore beaucoup à faire avec son équipe. Surtout en ce qui concerne la discipline, un aspect qu'il qualifie de non négligeable pour une formation qui aspire à participer au grand bal national du mois de mars...
On en a eu un autre exemple samedi soir après la victoire spectaculaire de 83-82 des Gaiters aux dépens des Citadins de l'UQAM. Un match à la finale hollywoodienne où Jonathan Bermillo a procuré la victoire au Gaiters sur un tir de trois points au moment où retentissait la sirène annonçant la fin de la partie. Une victoire qui a permis aux Gaiters de balayer leur série aller-retour face aux Citadins et fait de Bermillo l'étudiant-athlète de la semaine à Bishop's.
Pendant que les 357 bruyants spectateurs quittaient le Centre sportif John H. Price heureux de la victoire de leurs favoris, Rod Gilpin, lui, tenait à y apporter quelques bémols.
Texte complet dans La Tribune de mardi.
Abonnement à la version électronique: