Le quart-arrière Charles Aubry et les Gaiters ont battu les Huskies de Saint-Mary’s, vendredi dernier.

Dernier match des Gaiters en saison régulière 2019 : Une victoire à tout prix

« On doit absolument gagner ce match-là. Sinon, les scénarios possibles pour notre accession aux éliminatoires seront trop nombreux. »

Chérif Nicolas et les Gaiters de l’Université Bishop’s (4-3) disputeront le dernier match de leur saison 2019, samedi, en rendant visite aux Mounties de Mount Allison (2-4).

Installés au deuxième rang du classement de la conférence des Maritimes avec une fiche de 4-3, les Gaiters surprennent en 2019. 

Et ils ont fait un bon pas vers les éliminatoires grâce à leur victoire de 23-15 face à Saint-Mary’s vendredi dernier à Lennoxville.

Mais il n’y a encore rien d’acquis pour la suite des choses, confirme l’entraîneur-chef.

« Si on remporte notre match de vendredi, et que Saint-Mary’s (3-3) s’incline contre Acadia (6-0), alors on terminera au deuxième rang et on accueillera le match de la demi-finale à la maison. On profite d’une semaine de congé pour finir la saison. Si on perd, c’est trop compliqué. »

Ce sera le deuxième duel entre Bishop’s et Mount Allison; lors de la semaine 4, Bishop’s l’a emporté par 27-23, à la maison.

« On menait 24-6 en fin de match. On venait de réussir deux interceptions consécutives, dont l’une pour un touché. C’est quand tu penses que tu as atteint ton objectif que ça se gâche. On a gagné, mais on n’a pas terminé le match de belle façon. On a appris de ce match-là. En fait, on a appris de tous nos matchs cette saison », a dit Nicolas.

« On respecte beaucoup Mount Allison, qui a la meilleure unité défensive dans notre conférence. C’est une équipe qui n’abandonne jamais. Ils pourraient facilement avoir une meilleure fiche. On doit gagner. »

Les Gaiters ont ainsi remporté quatre victoires en 2019, le plus important total de l’équipe depuis 2013.

« C’est une question de culture, et de processus. Ça va ensemble. Elle est créée au sommet, mais elle est vécue et mise en œuvre par la base. Notre personnel d’entraîneurs a beaucoup de crédit pour tous nos succès. »

« Nos joueurs sont concentrés sur le jeu, et l’apport de nos joueurs de première année est très important., entre autres Charles Aubry et Nathan Lupien, en plus de trois joueurs recrues sur notre ligne offensive, de même qu’en défensive. Plein de gars qui proviennent des cégeps du Québec ont eu un impact immédiat pour nous, cette année. Ça fait toute la différence », a dit l’entraîneur-chef.

Ce dernier confirme que les victoires accumulées par les Gaiters cette saison stimule l’intérêt des jeunes joueurs de football un peu partout au pays.