Jonathan Naisby tentera d’arriver au sommet de sa forme à la fin du mois de mars en espérant décrocher une place pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Dernier blitz crucial pour Naisby

Jonathan Naisby y rêve depuis qu’il est petit. Les Jeux olympiques ont toujours été son objectif ultime. Aujourd’hui, il se trouve à quelques semaines seulement de son but : celui de se qualifier pour le plus grand rendez-vous mondial de sport amateur.

À peine revenu du Grand Prix de Toronto après avoir été invité par l’Université de Toronto, le nageur sherbrookois se lance dans un dernier blitz de préparation avant de participer aux essais olympiques présentés du 30 mars au 5 avril, encore une fois à Toronto. 

Ses derniers résultats sont des plus encourageants : 2e position au 200 m brasse et 3e position au 100 m brasse. 

« Je dois sortir un peu du Québec pour maximiser ma préparation. L’automne, je vais en Floride et malgré le fait que mon stage universitaire soit terminé, je continue de m’entraîner avec le club de Sherbrooke et mon entraîneur David Bruandet. Plusieurs nageurs professionnels se rassemblent également au sein de Tyr Pro Swim. Les meilleurs du monde se partagent des prix en argent, mais moi, je ne me rendrai pas jusque là. »

En effet, Naisby croit vivre sa dernière année de compétition de haut niveau et espère la terminer en beauté avec une participation aux Jeux olympiques de 2020. 

« Il me reste deux mois et demi pour me préparer. J’ai travaillé toute ma vie pour y parvenir et je m’approche de mon but. Je suis dans les derniers mètres de ma carrière. C’est motivant! Parce que ça fait tellement d’années que je m’entraîne pour ça. Je me suis donné corps et âme. »

La grande question maintenant : est-ce que le nageur a des chances de se tailler une place pour Tokyo 2020?

« C’est très difficile à dire. Mais sachant que tout se joue à l’intérieur d’une à deux secondes de différence avec les autres nageurs, c’est possible. Je m’entraîne parfois À Toronto avec deux membres de l’équipe nationale et c’est très serré! »

En fait, ses chances sont meilleures que jamais. À sa première participation aux essais olympiques, Naisby était âgé de 18 ans. À sa deuxième tentative, il avait 22 ans. Cette fois, c’est avec la maturité et l’expérience d’un nageur de 26 ans qu’il se présentera aux qualifications olympiques.

« Je suis en santé, je ne suis pas blessé et j’espère arriver aux qualifications au sommet de ma forme. Mon plan d’entraînement est prévu pour que je sois à mon meilleur lorsque j’arriverai à la compétition à la fin mars. À ce moment-là, je donnerai tout pour atteindre mon but. »