Le Mistral de Sherbrooke, catégorie senior AAA masculin, dirigé par Vincent Orsida, trône au sommet de sa division, au sein de la Ligue de soccer élite du Québec.

Départ canon du Mistral

L’équipe masculine senior AAA du Mistral de Sherbrooke connaît un fort départ en ce début de saison 2019 en Ligue de soccer élite du Québec. Avec une fiche de quatre victoires, deux parties nulles et une seule défaite en sept matchs, la formation de Vincent Orsida occupe le premier rang de la division B du classement senior québécois, tout en étant l’équipe présentant la meilleure offensive (25 buts marqués).

« On a amorcé 2019 comme on a terminé 2018, sur la même tendance », a lancé Orsida.

L’automne dernier, le Mistral s’est incliné 1-0 face à Beauport, perdant ainsi sa dernière chance d’accéder aux Championnats canadiens des clubs.

Ce n’était que partie remise, promettait alors l’entraîneur-cadre. Et force est d’admettre que le Mistral a la même mission cette saison.

Le Mistral montre 14 points au classement et un intéressant différentiel de +17 (25 buts marqués contre seulement 8 accordés).

Seuls les Kodiaks de Charlesbourg les devancent au classement québécois, avec 16 points au classement (cinq victoires et un nul)

« On se positionne tout en haut du classement, alors c’est intéressant. Et on va s’améliorer avec le temps. On a encore des gars du Cégep et de l’Université qui n’ont pas joint les rangs de l’équipe encore, et nous avons dû jongler avec notre lot de blessures. Il a donc fallu faire une bonne rotation des effectifs. Et nos résultats jusqu’à présent démontrent la force du groupe », a analysé l’entraîneur.

Équipe vice-championne provinciale l’an dernier, le Mistral veut poursuivre sur la même lancée en misant sur le développement des acquis.

À l’an 3 de son projet de développement, Vincent Orsida estime que sa formation est sur la bonne voie.

« On est dans la continuité, avec un style de jeu très porté vers l’avant. L’an dernier, on a présenté la meilleure offensive au Québec et ça se poursuit cette année. J’aime aussi le fait que notre fiche a été bâtie malgré le fait d’avoir disputé cinq de nos sept premiers matchs à l’extérieur. On aura l’avantage du terrain lors des matchs retour. »

« Nos joueurs ont un excellent état d’esprit; la volonté de jouer est très forte et les gars aiment se retrouver ensemble. Les objectifs individuels, et d’équipe, sont élevés. Notre profondeur de banc est bonne cette année. C’est un peu ce qui nous a manqué l’an dernier. »

Le sentiment d’appartenance. Voilà un leitmotiv incontournable dans les valeurs du Mistral. Et la réponse des supporteurs du Mistral, jusqu’à présent, fut à la hauteur.

« À notre dernier match à domicile, on a eu 250 personnes dans les gradins pour nous encourager. Développer le sentiment d’appartenance envers l’équipe phare du club, c’était l’un des projets depuis le début et les choses se placent bien de ce côté. »

Le vétéran Julien Masson Lefebvre

S’il hésite avant de souligner le travail de certains joueurs pour expliquer le début de saison de son équipe, Vincent Orsida confirme que la tenue du gardien vétéran Julien Masson Lefebvre est énorme. De même que la production offensive de Vincent Aubin.

« Julien est notre joueur le plus âgé, c’est le seul trentenaire de notre groupe; il a le charisme et le leadership naturel et il rallie les plus jeunes avec lui. Dès que je veux prendre la température de l’équipe, c’est vers lui que je me tourne. Chaque année, il dit que c’est sa dernière, on souhaite toujours qu’il reste! »

« Ensuite, c’est difficile d’ignorer la productivité de Vincent Aubin (premier marqueur de la ligue avec huit buts en sept matchs), de Mirko Hamel ou d’Alexandre Côté et de David Harrison. »

Tristan Nkoghe montre également une belle touche avec quatre buts en cinq matchs.

Le Mistral est en action samedi à 18 h 30, sur la surface synthétique du plateau Sylvie-Daigle. La formation de Lakeshore (4-1-1 et 13 points au classement) sera en ville.