Les athlètes du club Dalbix lors d’une course, cet été, au mont Bellevue. ­

Délégation prête... et complète!

Les 191 athlètes sélectionnés pour la 53e édition des Jeux du Québec se disputeront les titres provinciaux dès le 27 juillet à Thetford Mines. La délégation estrienne fournira des participants pour les 15 épreuves sportives. Parmi elles, il faudra surveiller les cyclistes de montagne, qui tiennent les objectifs les plus ambitieux.

« Pour nous, c’est une réussite d’avoir une délégation aussi pleine », affirme Nicolas Vanasse, le chef de mission pour l’Estrie. Le maximum permis par l’organisation est de 211 athlètes par délégation pour chacune des 19 régions participantes.

« Notre équipe de vélo de montagne est à surveiller grandement. On performe très bien sur le circuit civil. On devrait récolter plusieurs médailles. Au-delà de ça, l’ensemble de l’équipe devrait avoir de bonnes performances », commente-t-il. En effet, sur le circuit de la Coupe Québec, le club de vélo de montagne Dalbix, qui regroupe les athlètes de la région, tient le premier rang au classement par équipe, en fonction des points individuels. Aux derniers jeux de 2016, l’équipe avait récolté pas moins de 12 médailles sur 14 épreuves.

Parmi les athlètes, le minime Médéric Carrier a déjà quatre victoires provinciales à son actif, tandis que Marie-Fay St-Onge en compte deux, ainsi qu’une troisième place. Individuellement, ils seront les favoris de ce plus grand rassemblement multisports québécois.

Il est pertinent de noter que six cyclistes de montagne se retrouveront aussi sur le circuit en vélo de route, dont Médéric Carrier et Jasmine Aspirot. Cette dernière avait d’ailleurs récolté cinq médailles aux derniers jeux d’été, en 2016. « Elle revient pour ses deuxièmes jeux. Sans lui mettre de la pression, c’est une de nos bonnes athlètes », commente le chef de mission.

La délégation de cyclisme sur route a d’ailleurs bien performé, elle aussi, il y a deux ans. Ce sont six médailles sur 18 épreuves que les athlètes avaient rapportées à la maison. Le cadet Grégory Zapata Cordoba sera d’ailleurs à surveiller, lui qui a récemment terminé au huitième rang du Tour de la relève internationale de Rimouski.

Certains représenteront donc leur région deux fois plutôt qu’une. C’est le cas de la jeune Rosaly Bouchard, qui avait été sélectionnée en triathlon, en cyclisme sur route et en athlétisme. Ne pouvant participer qu’à une seule épreuve par bloc de compétition, donc deux épreuves au total, elle choisit de refuser sa place sur l’équipe d’athlétisme.

Cette équipe participera à 46 épreuves. « L’athlétisme, c’est toujours une discipline forte aux jeux d’été, explique M. Vanasse, parce qu’il y a plusieurs épreuves. C’est plus de 200 jeunes qui ont participé à la sélection et il y en a 27 qui ont été retenus ». La sélection a donc été ardue pour ce sport populaire auprès des jeunes.

En baseball, des équipes mixtes de chaque région se disputent le titre. Pour la première fois en Estrie, la jeune athlète Océanne Roy se joint à la formation, autrefois composée seulement de garçons. « On est vraiment fiers de ça, c’est la première de toute l’histoire », fait savoir M. Vanasse. Celle qui évolue en sports-étude à l’école secondaire du Triolet a su faire sa place. Si elle n’est pas la seule participante féminine en baseball toutes régions confondues, ce ne sera pas loin.

« On se classe toujours entre la huitième et la dixième position, note M. Vanasse, ce serait un objectif tout à fait réalisable, à mon avis, pour les jeux qui s’en viennent ». Le chef de mission laisse cependant entendre que les Estriens ont plus d’un tour dans leur sac. « Parfois, il y a des athlètes qui performent très bien et causent des surprises ».

La 53e finale des Jeux du Québec se déroulera du 27 juillet au 4 août, à Thetford Mines et ses alentours. Les athlètes estriens sont en majorité résidents de Sherbrooke, mais 22 municipalités sont représentées cette année.